fr

fr

Actualités

la méningite au Niger : vacciner tous les enfants.

La méningite est une maladie à redouter. Elle atteint aussi bien les personnes non handicapées que celles handicapées. Pour protéger équitablement sa population, le Niger prend toutes les mesures pour faire vacciner tous les enfants, d'où une séance à l'école Soli pour élèves handicapés visuels, le 9 mars 2019.

Le Niger fait partie de la zone appelée « ceinture de la méningite ». Une zone qui s’étend du Sénégal à l’Éthiopie. Raison pour laquelle des épidémies de méningite surviennent presque chaque année au niveau de cette ceinture. Aussi, chaque année, en collaboration avec ses partenaires, le ministère de la santé publique a pris les dispositions nécessaires afin de réduire les risques de survenue de l’épidémie. La méningite se constate par : une forte fièvre qui survient brutalement, des maux de tête, des vomissements, une raideur de la nuque chez l’adulte.
Chez les nourrissons on observe : une fontanelle bombée, des convulsions, des pleurs, un refus de téter, une nuque molle (cou mou n’arrivant pas à supporter la tête) et parfois des tâches sur le corps. Dès l’ apparition de ces signes, le malade doit se rendre dans le centre de santé le proche pour une prise en charge gratuite.
Mais qu’est ce que la méningite ?
La méningite est une inflammation des méninges : les enveloppes de la moelle épinière et du cerveau dans lesquelles circule le liquide céphalorachidien. La méningite d’origine bactérienne est plus grave. Elle peut évoluer extrêmement rapidement, entraîner des complications graves (surdité, atteinte du cerveau, épilepsie, déficience mentale, troubles de l’attention ou de l’apprentissage) et parfois mener à la mort (5% des cas) si elle n’est pas détectée et soignée à temps. C’est une urgence. Elle touche surtout les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. La Méningite à méningocoques (Neisseria meningitidis) est la seule qui entraîne des épidémies de méningite. On sait qu’elle est présente dans l’arrière-gorge ou le nez de 10 % à 25 % de la population, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, sans provoquer de maladie. Dans de rares cas, elle submerge les défenses naturelles de l’organisme et entraîne une méningite.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité