fr

fr

Activités

Une vision globale du projet régional VIH & Handicap mise en œuvre par Handicap International en collaboration avec la FOAPH dans 6 pays de l’Afrique de l’Ouest

Humanité & Inclusion (HI) et ses partenaires mettent en œuvre au Sénégal, en Guinée Bissau, au Cap Vert, au Mali, au Burkina Faso et au Niger un projet régional intitulé « VIH et Handicap ». L’objectif principal de ce projet est de contribuer à la réduction des nouvelles infections VIH chez les personnes handicapées. De nombreux axes d’intervention sont ainsi mis en œuvre pour atteindre cet objectif : soutenir la promotion des droits humains, s’attaquer aux obstacles juridiques, améliorer l’accès des personnes handicapées aux services de prévention, de soins et de soutien VIH, mettre en réseau les organisations de personnes handicapées et les organisations de personnes vivant avec le VIH/Sida, favoriser un plaidoyer régional, etc. Ce récit écrit par Sandrine Buisière, Coordinatrice régionale du projet VIH & Handicap, Humanité & Inclusion, nous permet d’avoir un aperçu global sur ledit projet exécuté dans les 6 pays pendant 36 mois.

Hier, j’étais celle qui ne connaissait pas la thématique du handicap et du VIH. Je n’avais jamais travaillé sur ce sujet, j’étais novice bien qu’ayant une longue expérience en gestion de projets de santé publique. Mon organisation HI connaissait déjà cette problématique depuis plus de 15 ans à travers la mise en œuvre de divers projets dans le monde, notamment en Afrique de l’Est et en Asie. Cependant, les résultats de ces projets et les plaidoyers menés n’avaient pas conduit à des prises en compte vraiment concrètes, à part la stratégie « Handicap et VIH » de l’ONUSIDA. Et spécifiquement dans la région Afrique de l’Ouest, le sujet n’était pas assez connu par les acteurs de la lutte contre le VIH, et très peu d’actions étaient mises en place.

Mais laissez-moi vous parler de mon implication dans la mise en œuvre du projet. Je suis la coordinatrice régionale de ce projet, j’en connais donc tous ses détails. L’ensemble du processus mis en place pour atteindre des résultats de plaidoyer a plutôt bien fonctionné. La création de plateformes nationales et régionales permettant de mettre en réseau divers acteurs (ceux du VIH et ceux du handicap), l’évaluation des capacités des principaux acteurs sur le plaidoyer, la formation des acteurs des plateformes, la production de preuves (entre autres prévalence) sur la vulnérabilité des personnes handicapées dans l’accès aux soins et sur le VIH, la participation à des conférences internationales et enfin la conception de plans de plaidoyer puis la mise en œuvre d’actions de plaidoyer. Toutes ces étapes ont permis d’arriver à des résultats concrets, comme la prise en compte des personnes handicapées en tant que groupe cible vulnérable dans les stratégies nationales de lutte contre le VIH dans 6 pays d’Afrique de l’Ouest. Mais ces actions ont également permis de sensibiliser plus largement sur le sujet des organisations sous régionales, comme l’OOAS, l’UEMOA, l’ONUSIDA régional, et des partenaires techniques et financiers, comme le Fonds mondial et Expertise France.

Aujourd’hui, je suis convaincue qu’il est important d’intégrer les personnes handicapées dans les stratégies de lutte contre le VIH si l’on veut arriver à l’élimination du VIH dans les années à venir. L’approche à double voie est actuellement la meilleure à avoir pour obtenir des résultats de qualité qui vont s’inscrire sur la durée. Cette approche consiste à porter le plaidoyer à l’aide de résultats qui prouvent la vulnérabilité des personnes handicapées face au VIH, tout en mettant en œuvre des actions concrètes pour que les personnes handicapées aient d’ores et déjà accès au dépistage, au traitement antirétroviral, au suivi afin d’obtenir une charge virale indétectable. Mais il est essentiel que les personnes handicapées elles-mêmes se sentent préoccupées par le sujet et qu’elles soient impliquées pour défendre leurs droits d’accès à la santé et plus spécifiquement à la prise en charge du VIH.

Récrit repris par Brice P. BANDO, Point Focal PROADIPH-Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité