fr

fr

Actions

Togo : rencontre des acteurs de la déficience sensorielle en Afrique de l’Ouest Francophone dans le cadre du lancement du projet KEKELI-DJAMA 2

Trente participants représentant des pays de l’espace francophone de l’Afrique de l’ouest, du Maroc et de la France étaient à l’HOTEL RESIDENCE MADIBA d’Avépozo un quartier de la banlieue Est de Lomé du 27 au 31janvier 2020 dans le cadre d’une cession d’échanges pour le lancement de la deuxième phase du projet KEKELI-DJAMA 2 (2020 – 2022).

Le rendez-vous de Lomé qui a pour principale mission de préparer la prochaine étape du projet de formation et d’appui technique aux professionnels dans le domaine du handicape sensorielleavait débuté, le lundi 27 janvier dans la matinée avec une cérémonie protocolaire marquée par quatre interventions dont celle du présidant de l’association Togolaise des Aveugles et également président du conseil d’administration de la Fédération Togolaise des associations des personnes handicapées monsieur Ayassou K. Germain qui après avoir souhaité la cordiale bienvenue à l’assistance, avait aussi présenté les enjeux de la rencontre de Lomé.
En effet, Les travaux de l’atelier de Lomé étaient portés sur la finalisation du plan d’action commencé à Cotonou en 2018 puis procéder au lancement de la phase 2 de KEKELI – DJAMAqui, d’une façon générale, vise à élargir le socle qualitatif (en prenant en compte la surdité) et quantitatif (en invitant de nouveaux pays à rejoindre le projet)
Les objectifs de la rencontre de Lomé étaient aussi entre autres de :

} Choisir les objectifs et les thématiques pour les 3 années au regard du cadre logique ;
} Planifier les activités et missions 2020 et définir les contenus de formation en déficiences visuelles et auditives ;
} Construire un plaidoyer politique par l’analyse des documents : ratification de la CIDPH, vote de lois cadres, élaboration de stratégies nationales, échéancier des rapports pour l’ONU ;
} Construire un kit Kékéli-Djamade sensibilisation à la déficience. Sensorielle.
A l’issu de la cession de Lomé, diverses préoccupations ont pu trouver des réponses appropriées notamment la définition des activités prioritaires des cinq axes que sont : la sensibilisation à travers l’harmonisation des outils de sensibilisation, la détection, le diagnostic, les TIC à l’issu de la redynamisation de la plateforme virtuelle avec des formations de recyclage sur les techniques d’information et de communication et les plaidoyers politiques et surtout la préparation de la prochaine rencontre du réseau francophone de la déficience sensorielle et du langage qui aura lieu en début novembre 2020 à Cotonou au BÉNIN.
Ces différents résultats ont été obtenus après une méthodologie de travail qui a consisté à faire des présentations des travaux en groupes et en sous-groupes suivants les axes confiés à chaque pays. Par ailleurs, certaines activités étaient faites en commissions suivies de restitution en plénières.
A l’heure du bilan des activités de Lomé, Les partenaires du projet KEKELI-DJAMA2, représentants d’établissements spécialisés en déficience auditive et visuelle, provenant : du Bénin, du Burkina-Faso, de Côte d’Ivoire, de France, du Mali, du Niger et du Togo, étaient satisfaits au sujet du logistique et du climat de discussion pacifique qui avait prévalu tout au long de la semaine.

Logovi Jean-Pierre rédacteur Proadiph Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité