fr

fr

Actualités

Togo, la prise en charge des enfants pieds bots

La salle de conférence du Centre National d’Appareillage Orthopédique (CENAO) de Lomé a servi de cadre, les 22 et 23 févier 2013, à un atelier de formation de médecins, techniciens orthoprothésistes, kinésithérapeutes et travailleurs sociaux sur la prise en charge psychosociale des enfants présentant les pieds bots. L’atelier a réuni 25 participants venus des quatre coins du Togo et d’experts étrangers.

Le pied bot, appelé aussi pied bot varus équin, est une anomalie de développement du pied survenant pendant la période fœtale. Il s’agit d’une malformation congénitale qui est visible dès la naissance. Les pieds et la cheville manquent de souplesse et semblent raidis en mauvaise position.
Le présent atelier est destiné à informer les participants sur le phénomène du pied bot, à leur apprendre la technique de prise en charge médicale et psychosociale des enfants présentant cette pathologie par la méthode PONSETI, enfin à leur présenter la situation dans le pays.
Au Togo, depuis novembre 2011, le Programme des Incapacités/Traumatismes Prévention et Réadaptation (PITR) en collaboration avec l’ONG CURE International et grâce à l’appui financier de l’USAID, a pris en charge gratuitement des enfants de 0 à 24 mois ayant des pieds bots par la méthode PONSETI. Il a permis la formation de 3 médecins, 29 professionnels de la réadaptation et 6 travailleurs sociaux qui ont pris en charge avec succès de 145 enfants avec pieds bots. Le programme couvrait quatre villes : Lomé, Sokodé, Kara et Dapaong. Aujourd’hui, dans la perspective de l’ouverture de trois nouvelles cliniques, (Atakpamé, Kpalimé et Aného), il semble indispensable de former de nouveaux agents de santé sur la pathologie, mais aussi de recycler ceux qui y étaient déjà initiés. Ce qui a été fait lors de la présente rencontre.
En ouvrant les assises, la directrice du CNAO et chef du PITR, Mme Akoua Bowessadjao, a remercié les partenaires qui œuvrent dans la prise en charge gratuite des pieds bots au Togo. Dr Jean-François Negrini, directeur médical du programme pieds bots et de l’hôpital des enfants à Niamey a pris part aux travaux. Il a partagé avec les délégués « son expérience en matière de prise en charge de pieds bots ».

Félix SEKOU

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité