fr

fr

Activités

Togo/l’ONG PASDI-Afrique en action pour une Education Inclusive réussie

On estime que 72 millions d’enfants dans le monde sont exclus de l’éducation, et parmi eux, un tiers sont des enfants handicapés. Le taux de scolarisation pour les enfants handicapés et non handicapés peut varier d’une région ou d’un pays à l’autre. Au Togo, sur les 2 200 000 élèves scolarisables dans les établissements primaires et secondaires, on peut estimer qu’il y a entre 154 000 et 220 000 enfants handicapés en âge d’être scolarisés.

Selon l’article 35 de la Constitution togolaise de la IV République (1992) : « l’État reconnaît le droit à l’éducation des enfants et crée les conditions favorables à cette fin. L’école est obligatoire pour les enfants des deux sexes jusqu’à l’âge de quinze ans. L’État assure progressivement la gratuité de l’enseignement public ». Ce droit fondamental a été reconnu par la Convention des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées (CDPH) en son article 24 : « Les États Parties reconnaissent le droit des personnes handicapées à l’éducation. En vue d’assurer l’exercice de ce droit sans discrimination et sur la base de l’égalité des chances, à cette fin, ils veillent à ce que des aménagements raisonnables soient apportés en faveur des personnes handicapées ».
Au regard de ce qui précède, il est évident que l’éducation est à la fois un droit en soi et une fin pour atteindre d’autres droits.
En effet, l’éducation inclusive désigne un système éducatif qui devient « accueillant » pour tous et se dote des moyens pour répondre aux besoins de tous les enfants en situation de vulnérabilité, y compris les enfants handicapés. Ainsi, loin d’être une stratégie parallèle au système éducatif, c’est une approche interventionniste qui va profiter à tous les enfants.
C’est dans cet optique que PASDI-Afrique, une organisation membre de la FETAPH en partenariat avec Plan International Togo met en œuvre le projet « Promotion du droit à l’éducation inclusive des enfants handicapés au Togo » et plus précisément dans les cantons de Tohoun et Ahassome.
Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, PASDI-Afrique a organisé une session de renforcement de capacité de 60 enseignants dont 5 femmes desdits cantons sur l’éducation inclusive, le braille et la langue de signes. Ce renforcement de capacité se tient du 20 au 31 juillet 2020 et permettra aux enseignants d’assurer une prise en charge de qualité des enfants handicapés en milieu scolaire. Il est important de préciser que la formation a été assurée par le personnel d’encadrement de la Direction régionale de l’éducation des plateaux (DRE-Plateaux) et les spécialistes en braille et langue de signes. En rappel, notons que cette formation vient compléter une série d’activités déjà réalisées dont une première formation de 51 enseignants sur la même thématique en début d’année.

Proposé par Brice P. BANDO, Point focal PROADIPH-Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité