fr

fr

Actualités

Togo : Visite surprise d’un rédacteur Proadiph au cabinet de rééducation fonctionnelle et de massage Acacia.

Dans la matinée du 28 février 2020, j’étais dans les locaux du cabinet Acacia cis à Lomé à la place Anani SANTOS où malgré le caractère non prévu de ma venue j’ai été reçu par le maître du lieu monsieur Olivier HOUNKPATI kinésithérapeute non-voyant d’où le reportage que je vous présente sur sa personne et sur son activité.

Qui est Olivier HOUNKPATI ?

Né le 26 avril 1979 à Lomé, célibataire et père d’un garçon de douze ans, celui que les proches appellent affectueusement « Olive » est devenu aveugle suite à une perte brusque de la vue causée par le glaucome en 1994 lorsqu’il était en classe de quatrième au lycée de Tokoin.

Parcours scolaire et professionnel

L’actuel directeur du cabinet ACACIA n’a pas fait de longues études. Son parcours académique s’est achevé en classe de troisième soit un an après qu’il ait perdu la vue. Et pendant une décennie environ, le natif d’Aného, ville située à près de 50km à l’Est de Lomé avait vécu dans le désespoir total où son maître-mot était le suicide. Soutenu par sa famille et le clergé catholique de la cathédrale Sacré Cœur Junior de Lomé où il demeure toujours paroissien, Monsieur Hounkpati Olivier reprenait petit à petit espoir et découvrit en 2006, l’école de formations scolaires et professionnelles des personnes handicapées visuel, le Centre Polyvalent Saint Augustin de Kégué. Dans ledit centre, l’homme aux lunettes noires avait passé quatre ans de 2006 à 2010 pendant lesquels il avait eu des formations en écriture brailleet artisanales. Soucieux de connaitre d’avantage, « Olive » intégra en octobre 2012, le centre de formation en sciences de rééducation fonctionnelle et de massage Sainte Lucie dirigé par les religieuses de Notre Dame de l’Église (NDE) où il sortit en juillet 2015, nanti d’une attestation de fin de formation en aide kinésithérapie.

Olivier HOUNKPATI dans la vie active

Lors de son passage au centre Sainte Lucie, l’homme à la « poitrine dégagée et aux gros bras » avait laissé de bonnes impressions raisons pour lesquelles même après son départ dudit centre, il est aujourd’hui employé en temps partiel par les religieuses de Notre Dame de l’Église comme rééducateur et masseur. Ce travail n’empêche pas monsieur Olivier HOUNKPATI d’aller au quotidien soulager ses patients chez eux dans leurs maisons ou à les recevoir dans son cabinet où nous l’avons surpris en pleine séance de massage et dont la vidéo ci-dessous témoigne encore sa bravoure, sa maîtrise et son amour pour le travail bien fait.

Comme perspectives, « olive » souhaiterait ouvrir un centre de jeux divers et de gymnastiques et comptes surtout sur les bonnes volontés pour l’’aider à se perfectionner dans le métier de la rééducation fonctionnelle pour quelques années en occident.

LOGOVI Jean-Pierre rédacteur Proadiph Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité