fr

fr

Activités

Togo, Visions Solidaires au chevet des personnes handicapées

Visions Solidaires a organisé la deuxième édition de la campagne « Handivalides » du 3 au 7 décembre dans la région maritime. Cette campagne qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées célébrée chaque 3 décembre, vise à rapprocher les personnes valides des personnes en situation de handicap.

Il s’agit ainsi de promouvoir le vivre ensemble entre "personnes valides" et personnes en situation de handicap dans tous les aspects de la vie publique au Togo.

Les écoles, les universités, les différents secteurs administratifs, des entreprises et des lieux de culte ont été la cible de cette organisation.

"Notre façon de sensibiliser est vraiment autre parce que nous utilisons des outils pédagogiques pour sensibiliser des personnes en les mettant en situation de handicap et pour leur permettre de réfléchir sur les difficultés que les personnes en situation de handicap vivent tous les jours", a indiqué Samir Abi, président de ViSion Solidaire.

"Ainsi vous avez pu voir des personnes sur des fauteuils roulants, avec des cannes blanches pour marcher pour savoir comment une personne ayant un handicap visuel peut se déplacer dans un ministère", a-t-il ajouté.

Ce jeudi, Vision Solidaire était dans les locaux du ministère des droits de l’homme pour faire un plaidoyer sur les questions d’accessibilité des personnes en situation de handicap aux bâtiments administratifs. "On a beaucoup de bâtiments administratifs qui ne sont pas accessibles aux personnes handicapées, ce qui fait qu’elles n’arrivent pas à aller dans les ministères", déplore le président de VS.

Les personnes en situation de handicap sont confrontées à beaucoup de difficultés et de stigmatisation alors que parmi elles, il y a beaucoup qui ont fait des études et appris des métiers. Elles n’arrivent pas à trouver du travail à la fin de leurs études d’où un problème d’intégration sociale. De plus sur le plan affectif, elles n’arrivent pas à se marier. Toute cette situation leur donne la pression et le stress car elles sont toujours exclues de la société.

"Nous avons fait un plaidoyer par rapport aux prochaines élections législatives et locales qui auront lieu", précise Samr Abi.

Est-ce qu’on aura des candidats handicapés, malvoyants ou handicapés moteurs qui seront à l’assemblée nationale prochaine ?, s’interroge-t-il.

L’exécution de la campagne dont le thème est : « levons ensemble les barrières sur le handicap au Togo » a bénéficié de la collaboration avec l’école Ephata, une école qui éduque les sourds ; le Collège d’Enseignement Spécialisé pour Aveugle (CESA) ; la Fédération Togolaise des Associations de Personnes Handicapées (FETAPH), l’Association Togolaise des Aveugles ; la Direction des Personnes Handicapées ; le Syndicat National des Travailleurs Handicapés du Togo.

En rappel, Visions Solidaires essaie d’aider en termes des droits humains à améliorer la situation des personnes. Elle intervient aussi dans le domaine de l’éducation.

Jonas AGBEYIBOR Rédacteur www.proadiph.org pour Togo

 [1]

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité