fr

fr

Actualités

Togo, Le groupe de plaidoyer de la FETAPH adopte son plan d’action

Le groupe de plaidoyer de la Fédération Togolaise des Associations de personnes Handicapées (FETAPH) s’est réuni le 24 janvier 2013 en atelier à l’hôtel Saint Georges de Tsévié, ville située à une trentaine de km au nord de Lomé. Il s’était agit pour la vingtaine de membres présents à cette assise de faire le bilan des activités écoulées et de prévoir les actions à mener pour l’année 2013.

A l’issue des travaux, les participants se sont accordés sur un plan d’action subdivisé en cinq volets. Comme actions à entreprendre cette année, ils ont prévu : d’obtenir l’adoption de la loi de protection sociale des personnes handicapées ; de travailler à la mise en œuvre du mécanisme de la Convention sur les droits des personnes handicapées ; de mobiliser des fonds propres pour la FETAPH ; de réfléchir sur la question d’accessibilité et de formuler des approches de solutions ; enfin de plaider pour rendre inclusifs les programmes publics d’insertion des jeunes diplômés.
Il convient de rappeler que c’est en 2010 que le groupe de plaidoyer a été mis en place par la FETAPH. Cadre de concertation composé de l’ensemble des acteurs clés intervenant dans le domaine du handicap en vue de mener des actions de plaidoyer vis-à-vis des autorités nationales et locales, il regroupe des partenaires techniques et financiers comme Handicap International, CBM, Plan Togo, GIZ, le Programme National de Réadaptation à Base Communautaire, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et la FETAPH.

Très actif à ses débuts, ce groupe de plaidoyer n’a pu se réunir ces derniers moments en raison des priorités au niveau des différents partenaires.
La rencontre de Tsévié était donc l’occasion, selon le directeur de programme de la FETAPH, M. Palcbawy Katatchom, « de booster » le groupe et d’amener les membres à s’accorder sur un plan d’action à mettre en œuvre pour l’année en cours, en vue de renforcer la contribution de la société civile travaillant dans le domaine du handicap à l’inclusion des politiques et programmes publics en faveur des personnes handicapées au Togo.
A l’ouverture des travaux, le directeur de cabinet du ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, M. Koffi Gani, s’est félicité de cette « entreprise » qui « ne peut que recevoir l’appui total et permanent du gouvernement ». Il a exprimé sa « profonde et sincère gratitude » aux partenaires qui soutiennent sans cesse la société civile travaillant dans le domaine du handicap au Togo.

Somdè SEKOU

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité