fr

fr

Actualités

Togo/Le COVID-19 et l’année scolaire 2019-2020

Je relaye ci-dessous, le message du directeur de cabinet du ministère en charge de l'enseignement primaire et secondaire par rapport à l'enseignement à distance au TOGO en cette période de crise sanitaire avec précision du cas des élèves des milieux ruraux. C'était le mercredi 15 avril 2020 sur la télévision nationale (TVT).

Extrait : « ……Il est question que nous puissions leur permettre d’être maintenus en situation d’apprentissage. Mais compte tenu du fait qu’ils sont à la maison, il va falloir que nous donnions des leçons. Nous leur permettons de faire des révisions depuis leur domicile. Nous voulons quand même exploiter cette approche par les réseaux sociaux, pour que des applications puissent être mises à disposition pour permettre aux élèves de télécharger des enseignements, des cours, des rappels de cours, des exercices avec leur corrigé. Ce cours à distance va être animé à travers des radios, des télévisions publiques et privées mais nous n’occultons pas l’aspect internet via des applications qu’on mettra à la disposition des élèves.
Ces enseignants sont identifiés par leurs inspecteurs et tout ceci va se faire sous la supervision des directeurs d’enseignements et les directeurs régionaux de l’éducation.
Nous nous disons que les éléments de cours qui seront mis en place par ces enseignants chevronnés vont constituer en même temps des supports que les développeurs d’application qui sont à notre disposition vont exploiter pour la mise en ligne de ces cours là au profit des élèves qui auront la possibilité d’aller sur des plateformes.
Nous ne sommes pas limités à l’utilisation des applications étant donné qu’il y a une bonne proportion des élèves qui sont dans des milieux ruraux, c’est pour ça que nous avons pensé à l’utilisation de la télévision. La TVT qui a quand même une cote assez large pour tout le pays, mais en même temps, nous pensons que même s’ils n’ont pas l’audiovisuel, des élèves dans des fermes, peuvent avoir quand même l’audio c’est-à-dire le son. C’est pour ça que nous avons pensé aux radios, même s’ils n’ont pas le poste radio sur les portables, je ne parle pas d’Android et autres, les portables tac tac là aussi est incorporé des systèmes de radio. Les élèves peuvent disposer de ces radios là pour pouvoir suivre ces cours qui vont passer en audio ne serait-ce que ça ouvre leur apprentissage. Nous avons pensé également à rendre inclusif ces cours.
Les élèves handicapés visuels par exemple peuvent suivre les cours à la radio, au moins ils ont le son. Pour les sourds et muets, nous pensons que très rapidement, nous allons mettre en place la diffusion des cours en langue de signes !... ».
C’est louable cette initiative du Gouvernement togolais, mais quelques préoccupations me traversent l’esprit depuis que j’ai suivi ce message du directeur de cabinet. Entre autres :

  • La radio ou télé, ou portable sera-t-il vraiment accessible à tous les enfants, surtout ceux en situation de handicap ou vivant dans les fermes ?
  • Qu’adviendra-t-il si l’élève n’a pas compris le cours donné à la télé ou à la radio ?
  • S’il souhaite poser une question d’éclaircissement, comment va-t-il se prendre ?
  • Quid des élèves sourds vivant dans les milieux ruraux sans accès à la télévision ?

Comme annoncé, c’est une expérience en cette période de crise sanitaire ! J’espère bien que cette approche connaîtra du succès ! C’est d’ailleurs mon vœu pour ces pauvres enfants. Je suivrai attentivement la mise en œuvre de l’approche et espère être surpris agréablement à la fin de l’année scolaire.

Proposé par Brice P. BANDO, Point focal PROADIPH-Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité