fr

fr

Actualités

Togo : L’ergothérapie au sein du Programme de Réadaptation à Base Communautaire (PRBC) de l’APAPE

L'APAPE accompagne les personnes handicapées et leur famille dans une démarche de soin et de réadaptation. L'association intervient dans plusieurs domaines : sensibiliser les communautés togolaises sur l’inclusion et les droits des personnes handicapées et lutter contre la stigmatisation faite aux personnes handicapées ; recenser les personnes handicapées puis les orienter vers une structure de soin adapté et s’assurer d’un suivi des soins et enfin éviter l'exclusion sociale et professionnelle des mamans d'enfants handicapés. Pour bien atteindre ses objectifs, l’APAPE collabore depuis 2015 avec l’association Ergo-Togo dont les ergothérapeutes accompagnent bénévolement des enfants handicapés dans trois communautés de Lomé : Agoè-Nyivé; Adidogomé et Sanguéra.

Ce partenariat avec l’association Ergo-Togo a permis à l’APAPE d’enregistrer depuis 2015 à ce jour 16 binômes soit 32 ergothérapeutes qui ont une mission de 2 à 3 mois. Au cours de leurs missions, Chaque ergothérapeute accompagne au moins 10 enfants et ces enfants sont suivis environ 45 minutes avec une fréquence de 2 séances hebdomadaire. Les séances s’effectuent au domicile de l’enfant, avec l’implication de la maman dès que possible lors des séances. Pour faciliter la communication avec l’enfant et /ou la maman puisque la plupart ne parlent pas le français, Chaque ergothérapeute est accompagné par un personnel de l’APAPE.

Donc, toutes les actions individuelles pour chaque enfant avec présence de la maman permettent d’améliorer ou de maintenir l’autonomie et/ou l’indépendance de l’enfant dans la vie quotidienne. Ainsi, en premier lieu est la prise de contact. Cette prise de contact avec l’enfant et sa maman avec les transmissions des bénévoles précédentes permettent de cibler les objectifs à travailler lors des séances et d’analyser l’environnement physique et social de l’enfant. Par ailleurs, le Positionnement au fauteuil roulant ou confection d’assises ergonomiques personnalisées (chaises adaptées) permet de corriger les déformations articulaires des enfants et également protéger ces enfants contre les infections comme les escarres. En plus, la confection d’orthèses et éducation thérapeutique à l’utilisation auprès des mamans corrigent les déformations des membres des enfants et permettent aux mamans d’amener leur enfant à bien se servir de ses membres. En outre, les Conseils sur la fabrication de verticalisateur, de barres parallèles aident les enfants à avoir l’équilibre debout pour apprendre à marcher.

Avant le partenariat avec Ergo Togo, l’APAPE animait déjà de manière hebdomadaire des espaces rencontres pour permettre aux mamans des enfants handicapés de se retrouver et d’échanger sur leurs difficultés qu’elles rencontrent au quotidien et aux enfants de pratiquer des jeux d’adresse et d’éveil. Il a été intéressant que les ergothérapeutes interviennent lors de ces espaces rencontres. En premier lieu, il a été indispensable que les bénévoles comprennent la culture au Togo, et notamment la vision sur le handicap qui est très différente de l’Europe. En second lieu, les ergothérapeutes recensent des questions fréquentes afin de proposer des thèmes lors des espaces rencontres. Ainsi, on constate après plus de 5 ans de participation des ergothérapeutes auprès des enfants handicapés au sein du Programme de Réadaptation à Base Communautaire (PRBC) de l’APAPE, une meilleure connaissance, suite aux thèmes abordés sur les espaces rencontres. Certaines mamans sont capables de définir clairement l’ergothérapie aux autres, notamment celles qui bénéficient d’un suivi pour leur enfant. Suite aux interventions des ergothérapeutes lors des espaces rencontres et à domicile, l’APAPE souhaiterait augmenter le nombre d’enfants suivis en ergothérapie puisque seulement 20 enfants sur trois cent (300), en bénéficient actuellement. Donc, pour accompagner les autres enfants handicapés en ergothérapie, l’APAPE soutient le projet de création de filière en ergothérapie au Togo.

Daniel DAHOUINDJI/Proadiph Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité