fr

fr

Actualités

Togo, Education pour Tous, N’oublions pas les enfants handicapés [Communiqué de Presse]

Communiqué de presse à l’occasion de la Journée de l’Enfant Africain

VH, 28 mai 2012

Selon le Rapport mondial sur le handicap de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de la Banque Mondiale, environ 15% de la population mondiale est concernée par le handicap et parmi elle, 95 millions d’enfants (5,1 %), dont 13 millions (0,7 %) avec une déficience sévère. L’UNESCO estime que moins de 10 % des enfants handicapés dans le monde sont scolarisés, et ce taux est inférieur dans les pays les plus pauvres. Dans le contexte fragile du Togo, les enfants handicapés, estimés à près de 300 [1], ont une probabilité d’être scolarisés d’autant plus infime que les initiatives en faveur de leur inclusion en milieu scolaire ordinaire sont peu développées, les différents acteurs méconnaissant leurs potentialités.

Fort heureusement, l’Etat Togolais a pris conscience de cette injustice sociale qui contribue à la pauvreté en décidant de mener des actions en faveur de la scolarisation de tous les enfants y compris les enfants handicapés. Le Plan Sectoriel de l’Education 2010-2020, adopté en mars 2010 par le Gouvernement togolais, prévoit en effet des actions en faveur de l’éducation des enfants handicapés.

De même, la validation institutionnelle, par l’arrêté n°048/MEPSA/CAB/SG du 11 mai dernier, du « Manuel de formation en éducation inclusive, avec un accent particulier sur l’accueil d’enfants handicapés en classe ordinaire », est une étape importante pour la prise en compte des droits des enfants handicapés togolais à l’éducation. De plus, la pédagogie promue dans ce manuel, celle d’un enseignement différencié et coopératif, améliorera la qualité de l’éducation pour les enfants handicapés et tous les autres groupes vulnérables en considérant des besoins pédagogiques de chaque élève.

A la veille de la Commémoration de la Journée de l’Enfant Africain (le 16 juin) avec pour thème : « LES DROITS DES ENFANTS HANDICAPÉS : LE DEVOIR DE PROTÉGER, DE RESPECTER, DE PROMOUVOIR ET DE REALISER », il est néanmoins important de rappeler que l’adoption de cet arrêté constitue une étape et non une fin en soi !

En effet, les actions devront se concentrer à présent sur l’inscription officielle de cette thématique au programme des Ecoles Normales d’Instituteurs pour que la formation initiale des enseignants contribue elle aussi à éliminer les obstacles à la scolarisation des enfants handicapés.

L’ensemble des ces actions permettra à l’Etat togolais de tenir ses engagements en faveur de l’Education Pour Tous et ses obligations liées à la ratification de la Convention Internationale des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qui prévoit en son article 24 que « les États Parties reconnaissent le droit des personnes handicapées à l’éducation ».

fr

Télécharger

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité