fr

fr

Actualités

Temoignage De SOUMAÏLA TRAORE sur l’accessibilité au transport des personnes handicapées en Cote d’ivoire.

La question qui me vient en tête directement quand je suis arrivé en Cote d Ivoire, c’est comment je pourrai me déplacer dans une ville aussi vaste comme Abidjan et dès que j’ai aperçu les "morbus" mon cœur s’est apaisé ; c’est bien équipé et adapté a tout le monde. Cela me permet de me poser une autre question, pourquoi les autorités et la population de ce pays ont ils décidés de prendre en compte les personnes handicapées, dans le transport privé comme public ? Comment ont ils abandonné l’individualisme au profit de la solidarité ? Leur Président est il une personne handicapée ? Les ivoiriens ou si vous vous voulez les transporteurs ivoiriens n aiment ils pas de l argent ? Sont ils pas capitalistes comme au Burkina Faso ? Pourquoi les burkinabé, autorités, politiciens, société civile refusent de nous facilité la vie en utilisant des bus, des cars et mini cars adaptés ? Les billets et le transport sont gratuits pour les personnes handicapées ;la population exceptionnelle !
Enfin pourquoi cette population, ce peuple ivoirien ne rejette pas la faute a Dieu comme au Burkina Faso ; on toujours répondu dans mon pays que si nous étions des personnes handicapées c’est la faute a Dieu, on ne peut donc pas contraindre le privé d appliquer les lois ni même le public car c’est deux ont en commun la recherche du profit. C est le langage de nos autorités malgré le courage et la détermination de certaines personnes handicapées ; c’est ainsi qu’on ne permet a certaines personnes handicapées comme moi de participer a des rencontres, des conférences internationales ou siéger dans des institutions internationales ; nous sommes cachés et on nous fuit comme la peste ou on nous rend dépendant et nous sommes réduit aux cas sociaux, aux assistés, a la mendicité que je condamne avec fermeté !
Alors je vous en supplie, permettez nous de vivre dans un Burkina Faso ou les préoccupations de chaque citoyen sont prises en compte et auront la même importance, le même traitement que les autres !
Mon plaidoyer envers les autorités et les citoyens du Burkina Faso en matière d inclusion des personnes handicapées est le suivant :
accès a l emploi,
accès a l éducation et a la formation,
accès aux transports publics comme privés,
accès a un logement décent et aux loisirs.

Ceci est la première partie de mon séjour en Cote d’Ivoire !

M.Soumïla TRAORE
ismmat2003@yahoo.fr

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité