fr

fr

Actualités

TOGO/faible accès des personnes handicapées aux entreprises privées formel

Selon le rapport d’étude diagnostique et éléments d’actions prioritaires en faveur de l’accès des personnes handicapées au marché de l’emploi au Togo (2014), dans 18 PME/PMI de plus de 90 personnes, la mission a enregistré deux (02) personnes handicapées, ce qui représente 2,2%. La presque majorité des employeurs ignore les informations relatives à la thématique du handicap et en conséquence ne sait pas les dispositions à prendre pour faciliter l’entrée des personnes handicapées sur le marché du travail décent. Trop peu de personnes handicapées se trouvent dans le secteur privé formel dont l’objectif est le plus souvent la maximisation du profit.

Malgré les discours sur l’insertion professionnelle des personnes handicapées et le développement inclusif, ces représentations sociales entraînent leur exclusion du marché du travail ou les confinent dans des travaux peu qualifiés et peu valorisants.

Les causes de l’accès limité des personnes handicapées au service financier sont  :
- La méconnaissance des services offerts par les structures d’épargne et de crédit.
- Les personnes non handicapées ne sont pas prêtes à se constituer en caution pour permettre aux femmes handicapées d’avoir accès au crédit sous prétexte que celles-ci ne sont pas solvables.
- L’inaccessibilité des locaux empêche les femmes handicapées de se rendre facilement dans ces institutions pour y faire des opérations. Les facilités accordées à ces femmes en les accueillant à l’entrée des bâtiments pour les servir sont de nature à les discriminer et à occulter la nécessité de rendre accessibles les locaux.
- La difficulté de constitution de l’épargne des femmes handicapées par manque d’activités génératrices de revenu et de moyens financiers conséquents pour ouvrir un compte et faire de l’épargne, condition sine qua non de l’accès aux services financiers.
- La peur des modalités/conditions de remboursement font que les femmes handicapées sont réticentes à adhérer aux coopératives d’épargne et de crédit.
Enfin, l’ignorance des potentialités des femmes handicapées lors des prospections et sensibilisations par les promoteurs des services financiers.

Les barrières empêchant les personnes handicapées à accéder aux services financiers.
Selon une recherche de HI (Handicap International) seulement 0,5% de la clientèle des microfinances est une personne en situation de handicap.
Les personnes handicapées n’approchent pas les microfinances pour des raisons suivantes :
Exclusion par le personnel des microfinances, au niveau physique et de la communication.
Exclusion provenant de la méthodologie employée par les microfinances
Exclusion par les autres membres.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité