fr

fr

Activités

TOGO/Les organisations membres et partenaires de la FETAPH à l’école de la décentralisation.

Dans le cadre du processus de renforcement de la participation des citoyens et citoyennes sur les enjeux et défis du processus de la décentralisation au Togo, la Fédération Togolaise des Associations de Personnes Handicapées (FETAPH) forme pour 02 jours, ses organisations membres et organisations partenaires.

La notion de décentralisation bien que vielle dans le dispositif légal togolais se présente aujourd’hui pour beaucoup comme concept nouveau avec des implications méconnues. De surcroit, la conduite du processus de décentralisation semble être l’apanage exclusif de l’élite et surtout de l’élite politique. La population à la base au nom de laquelle les politiques et autres actions sont menées est écartée ou s’est mise à l’écart.

Il parait alors urgent, au lendemain des élections locales au Togo, de démystifier le concept, d’harmoniser les compréhensions et surtout de fixer les responsabilités des uns et des autres.
Ceci permettra de créer une nouvelle dynamique pour la réussite du processus. De l’avis des spécialistes, la décentralisation permet la démocratie à la base et constitue le cadre approprié pour la responsabilisation des populations dans la gestion des affaires publiques.
Cet atelier qui va du 27 au 28 décembre 2019 et qui a pour objectif principal de contribuer au renforcement de la participation des Organisations de Personnes Handicapées (OPH) membres et organisations partenaires de la FETAPH à la gestion inclusive des affaires publiques au niveau local a été ouvert par le Président du Conseil d’Administration de la FETAPH monsieur AYASSOU Komivi.
Le PCA a précisé que le présent atelier se situe dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Renforcement de Capacités pour l’inclusion des Personnes Handicapées (PROGESSIF), projet financé par l’Union Européenne. En effet, sur ce projet, il est institué un fonds d’aide à la formation dont la FETAPH, Humanité et Inclusion, la Fédération Ouest Africaine des Organisations de Personnes Handicapées (FOAPH), la FETAPH, la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées (FNPH) et la Fédération Malienne de Personnes Handicapées (FEMAPH) sont récipiendaires ; la FNPH étant récipiendaire principal.
Dans son mot d’ouverture, le PCA a laissé entendre que, longtemps marginalisées, les personnes handicapées ont, par des actions de plaidoyer, su se faire entendre. Des dispositions juridiques en leur faveur ont été prises mais aujourd’hui, il est plus qu’indispensable d’aller au-delà de ces dispositions juridiques pour aboutir à une gestion inclusive et participative des affaires de la cité.

AMOUGNOM Dikpedama
Rédacteur/proadiph

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité