en

en

News

Sit in des Personnes Handicapées au Ministère de la Population

Sur toute l'étendue du territoire national, les Personnes Handicapées se sont convergées vers leur ministère de tutelle, le jeudi 02 août 2018, pour manifester leur insatisfaction dans la gestion des fonds qui leur sont alloués.

A Niamey, la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées soutenue par les associations des personnes handicapées, a organisé un sit in au ministère de la population, institution ayant en charge les questions du handicap au Niger. Ils étaient nombreux hommes, femmes et enfants handicapés sortis pour montrer à la face du monde leur mécontentement, s’agissant de la gestion du Fonds National de Soutien aux Personnes Handicapées.
Ce compte spécial a été créé par ordonnance n° 99-68 du 20 décembre 1999 conformément aux dispositions de l’ordonnance 93-012 du 02 mars 1993 déterminant les règles minima relatives à la protection sociale des personnes handicapées. Au regard de l’intérêt qu’ il suscite, ce fonds a fait coulé beaucoup d’encre et de salive ces derniers jours. Lors de ce sit in, le secrétaire général de la FNPH, Dan Firnoun Mounkeila a dans une atmosphère froide retracé les tristes événements qui ont conduits à ce rassemblement. << Il ya un problème de gestion que nous n’arrivons pas à comprendre, les années se sont succédées mais jusqu’ici personne n’est arrivée à débloquer cette situation. L’Etat nous octroie chaque année 50 millions de francs, mais jamais nous n’avons pu dépenser la totalité, pas parce que nous n’avons pas de projets ou d’activités, mais chaque fois que nous déposons nos TDR, on nous fait comprendre que l’argent n’est pas sorti du ministère des finances. En 2016, nous avons raté notre fête que l’Etat a humblement accordé aux Personnes Handicapées à l’issu de la conférence nationale de 1991. Avant hier, nous étions à Zinder, jusqu’ au 30 juillet, l’on nous faisait savoir que l’ argent allait sortir d’ un moment à l’autre, jusqu’à 13h du 30 juillet rien n’était fait, alors que la Journée Nationale des Personnes Handicapées (JNPH) est célébrée le 31 juillet. Suite à cet état de fait, nous avons décidé de revenir à Niamey. Et voici que jusqu’aujoud’hui, on ne nous a pas fait comprendre pourquoi l’argent n’est pas sorti >>.
Ne sachant pas à quel saint se vouer, les OPH se tournent malgré tout vers leur ministère de tutel. Ainsi, les personnes handicapées demandent tout simplement que des explications leur soient données, sur le pourquoi de ce blocage. Occasion également saisie par les personnes handicapées pour souligner la bonne volonté des plus hautes autorités du pays à prendre en compte leurs droits. Dans l’espoir d’un meilleur lendemain, les personnes handicapées ont formulé des prières pour un hivernage fécond au Niger.

Bissoundi Zeinabou (Rédactrice du PROADIPH pour la FNPH)

Research about


Newsletter

Subscribe to the PROADIPH Email Newsletter