fr

fr

Actualités

Rapport alarmant de la Clinton Health Access Initiative sur l’accès aux fauteuils roulants dans les pays en voie de développement

Plus de 75 millions de personnes dans le monde ont besoin d’un fauteuil roulant adapté, mais parmi ces derniers, entre 85 et 95% n’y ont pas accès. Les quatre cinquièmes (4/5) des personnes qui ont besoin d’un fauteuil roulant vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (LMIC) et ces pays enregistrent le plus haut taux de besoins non satisfaits. C’est pour tenter de remédier a cette situation que la Clinton Health Access Initiative a produit un rapport d’analyse sur l’accès aux fauteuils roulants dans le cadre du programme AT2030 financé par UK Aid.

Credit photo Sahel eV

Selon le rapport « ANALYSE DE PRODUIT : FAUTEUILS ROULANTS » publié en août 2019, l’accès à un fauteuil roulant approprié est essentiel à une participation accrue à la vie civique et économique et permet d’éviter les effets négatifs sur la santé des utilisateurs. Est considéré comme approprié un fauteuil roulant adapté aux besoins de l’utilisateur et aux conditions de son environnement, offrant une adaptation et un maintien postural adéquats, sûr et résistant, disponible dans le pays, et qui peut être obtenu, entretenu et révisé de façon pérenne, localement, à un prix abordable. L’utilisation d’un fauteuil roulant approprié améliore la mobilité personnelle de l’utilisateur, condition préalable à une participation active au monde de l’éducation, du travail et à la vie civique.

Cependant, le marché mondial des fauteuils roulants, estimé entre 4 et 4,5 milliards de dollars en 2018, est essentiellement centré sur les marchés des pays à revenu élevé et se révèle très fragmenté. Les États-Unis détiennent une part de marché de 40% et l’Europe de l’Ouest de 20%. Les cinq fabricants les plus importants contrôlent moins de 50% du marché mondial de la mobilité. Ces principaux fabricants dans le monde ne visent pas les LMIC, étant donné la modicité des financements publics en matière d’acquisition et d’approvisionnement de fauteuils roulants dans ces pays ; si des marchés publics existent, ils sont souvent fragmentaires et/ou irréguliers. Ainsi, ce sont les ONG et associations caritatives qui ont comblé ce vide, se chargeant de concevoir, produire et fournir des fauteuils roulants appropriés à l’utilisation dans les régions à faibles revenus.

Par conséquent, le marché du fauteuil roulant est encore au stade embryonnaire dans les LMIC et doit s’atteler en priorité à créer de la demande. Parmi les dynamiques de l’offre et de la demande qui ont entravé le développement d’un marché du fauteuil roulant, on peut citer les éléments suivants : une connaissance limitée des besoins ; une intervention limitée des pouvoirs publics ; une fragmentation du financement, de l’acquisition et de l’approvisionnement entre de nombreuses ONG, organisations confessionnelles et des États ; une insuffisance de la prestation de services ; une absence de normes de qualités et de profils de produits préconisés pour optimiser les processus d’appel d’offres ; une visibilité limitée sur le marché et trop peu d’incitations à pénétrer les marchés des LMIC pour les fournisseurs internationaux ; et un usage restreint de mécanismes d’approvisionnement rentables.

Pour surmonter les défis posés par les marchés des pays en développement et accélérer l’accès aux technologies d’assistance(AT), notamment les fauteuils roulants, il faut exploiter les capacités et les ressources des secteurs public, privé et à but non lucratif pour canaliser l’innovation et éliminer les obstacles. Les interventions de façonnage du marché (market shaping) peuvent contribuer à consolider l’efficacité du marché, et à coordonner et encourager les nombreuses parties prenantes, aussi bien du côté de l’offre que du côté de la demande. A cet effet, les experts proposent de :
-  Créer et stimuler la demande en intégrant les services se rapportant aux fauteuils roulants, y compris l’acquisition et l’approvisionnement, dans les systèmes de santé ;
-  Mutualiser les ressources afin de stimuler l’augmentation de la demande financée et de limiter la fragmentation du marché ;
-  Renforcer les processus d’acquisition par l’adoption de spécifications et de normes, l’amélioration des processus d’appel d’offres et un meilleur accès aux informations relatives au marché ;
-  Identifier et soutenir des systèmes d’approvisionnement économiques et efficaces.
La mise en œuvre de ces propositions dans le cadre du programme AT2030 sera financée par l’organisme UK Aid en vue d’améliorer l’accès à des technologies d’assistance abordables.

Credit photo Reuters

Enfin, au-delà de promouvoir l’accès à des fauteuils roulants de qualité et abordables aux personnes handicapées vivant dans les pays en voie de développement, il s’avère important de construire des villes durables avec des infrastructures accessibles conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD) 9 et 11pour faciliter la mobilité des usagers de fauteuils roulants.

Bohouo Kadélé Elvige Vincent,
Juriste, Consultant sur les thématiques liées au Handicap

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité