fr

fr

Activités

Que retenir du projet régional « VIH et Handicap » mise en œuvre par Handicap International en collaboration avec la FOAPH !!! Des prémisses au montage et à la mise en œuvre du projet.

Hier, j’étais celle qui développait des projets multi pays en Afrique de l’Ouest pour Humanité & Inclusion (HI). A l’occasion d’une manifestation d’intérêt du Fonds Mondial (FM), nous avons soumis une lettre d’intention sans vraiment y croire, car le FM est un bailleur avec qui nous n’avions jamais travaillé… même si nous avions l’expertise sur la thématique VIH et Handicap.

Oh quel bonheur en ce mois de mai 2015 de recevoir un courriel du Fonds mondial nous spécifiant que notre lettre d’intention avait été retenue. Nous devions alors nous affronter à la deuxième étape, celle du montage du projet, la fameuse note conceptuelle… J’ai été désignée pour coordonner ce montage, mais avec tout de même une certaine appréhension, car avec le FM, c’était l’inconnu, une première subvention, un flou total avec leur vocabulaire extraterrestre, PR, SR, SRR, CCM, NC, IP, modules, cadre de performance… J’imaginais le FM comme une fourmilière de plus de 1000 personnes qui était loin de nos préoccupations terrain…
Allions-nous trouver des personnes accessibles pour répondre à toutes nos questions existentielles ?

L’objectif était de passer d’un « 4 pages » à un « 40 pages », et à un budget détaillé. Mais comment allions-nous nous y prendre pour répondre aux étapes indispensables et à toutes les requêtes de ce bailleur ? Notre appréhension s’est atténuée quand nous avons franchi les portes de cette fourmilière de 6 étages à Genève en cette journée ensoleillée de fin d’été, le 4 septembre 2015… Nous avons été accueillis par deux charmantes dames, souriantes, très agréables et à l’écoute de toutes nos préoccupations, et surtout avec une expertise terrain très fine et concrète… Soulagement. Car depuis 4 mois, nous attendions cette rencontre avec impatience…
Mais laissez-moi maintenant vous parlez de mon implication dans le montage du projet…
J’ai été, avec ma collaboratrice de HI Genève, amenée à préparer la première étape du montage, celle de l’atelier de dialogue régional, qui s’est organisé en décembre 2015 à Dakar. Environ 4 à 5 personnes par pays, toutes institutions confondues, y compris les organisations de la société civile.

Une rencontre dont l’objectif était de monter le squelette du projet avant son écriture. Quelle appréhension !!! La première, avec nos partenaires lusophones et notre traducteur qui n’arrivait vraiment pas à suivre la traduction des débats… Un groupe très hétérogène, car les institutions présentes (CNLS, CMM), expertes, connaissaient mieux que nous tous les mécanismes du FM… Ah la la, j’en ai entendu du : « le FM souhaite faire comme cela » par le Niger ; « d’après le FM, au Sénégal, il vaut mieux faire comme ceci, comme cela » ; « Avec le FM, on doit d’abord commencer de parler de ci, de ça »… Mais nous n’avons pas été déstabilisés par tous ces dires, on allait s’organiser comme on savait le faire sur le montage de projets multi pays, nous en avions l’habitude… Commencer tout simplement par l’analyse de contexte, et décliner notre approche pour parvenir à des objectifs, résultats, activités. Mais si le FM utilise les mots Modules, Intervention, But… une logique reste une logique, et tout s’est remis dans les cases au format du bailleur… Et nous sommes arrivés, grâce à l’engagement de tous les partenaires et l’appui de notre référente du FM, à suivre nos étapes et à écrire ce projet régional.
A présent, la mise en œuvre allait nous dire si les objectifs et les activités mis sur le papier étaient réalistes et pertinents…

Aujourd’hui, je suis celle qui, au sein de HI, est convaincue qu’avec de la volonté, on arrive à atteindre nos objectifs, convaincue que le réseau des acteurs entre pays et au niveau régional doit se poursuivre pour continuer à faire bouger les politiques… Après 2 ans et demi de mise en œuvre, je suis convaincue que la mobilisation doit toujours se poursuivre après décembre 2019, pour ne pas laisser s’essouffler les efforts déployés par tous les partenaires. Je suis convaincue que les fédérations de personnes handicapées ont acquis tout le potentiel pour participer à la rédaction des prochaines notes conceptuelles pays, qu’elles poursuivront le plaidoyer pour intégrer des activités, indicateurs, budget spécifique pour les personnes handicapées dans les prochaines subventions que les pays soumettront en 2020. Je suis convaincue que HI soutiendra les OPH à se battre pour qu’elles puissent mettre en œuvre des activités spécifiques, que la FOAPH poursuivra son plaidoyer de haut niveau.
Et à Praia, les résultats ont parlé d’eux-mêmes mardi 25 juin 2019 face à un océan dont l’horizon orangé du soleil couchant nous donne de l’espoir.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité