fr

fr

Actualités

Prévention contre la maladie du Covid 19 : les gestes barrières constituent un poids supplémentaire pour les déficients visuels

Pour empêcher la propagation du virus agent du Covid 19, les gouvernements partout sur la planète terre ont décidé de certaines mesures sanitaires. Mais le constat est que certains de ces gestes barrières deviennent pour les personnes handicapées visuel Une peine difficile à supporter.
d’après une petite enquête que nous avons menée sur une plateforme WhatsApp des éducateurs spécialisés, presque la totalité des inscrits sur cette plateforme étaient inquiets. Et pour éclairer la lanterne des lecteurs sur la pandémie du Covid 19 et ces conséquences sur les personnes handicapées de la vue, nous avons reçu dans un entretien Monsieur AFI Edem Gaston, sociologue de formation, éducateur spécialisé et chroniqueur de la vie sociale.

Le chroniqueur G. Afi informe sur le Covid 19 et ces conséquences

Qui est monsieur AFI Edem Gaston ?

Titulaire d’une maitrise en sociologie, enseignant spécialisé en service au Centre Polyvalent Saint Augustin de Kégué à Lomé et chroniqueur de la vie sociale (conseillé de la vie quotidienne) , monsieur AFI Edem Gaston avait vu le jour à Agou Gadjaganil y a de cela quatre décennies.

Le conseillé de la vie sociale informe sur la pandémie du Covid 19

Le Covid 19 a commencé en chine dans la région de Wuhan en décembre 2019.
Cette maladie avait fait beaucoup de victimes en chine en 2003 et en Arabie Saoudite en 2012. En ce moment, le virus était connu sous le nom de Syndrome Respiratoire aigu et sévère (SRAS). Cette maladie qui est devenue aujourd’hui une pandémie mondiale, a surpris plus d’un de part sa rapide propagation avec son cortège de pertes en vies humaines. Elle a par ailleurs, chamboulé tous les ordres du monde : le calendrier sportif mondial ne sera plus respecté. (la Belgique a suspendu par exemple son championnat de football et le premier au classement était désigné vainqueur d’un championnat qui n’est pas aller à son terme), les mosquées, les églises les parcs de divertissement etc. ont fermé leurs portes. A titre d’illustration, , le pape François avait célébré la messe du dimanche des rameaux avec une place Saint Pierre vide. Selon Gaston Afi, « la sévérité de la maladie du Covid 19 se trouve d’une part dans sa contamination du moment où un individu peut avoir en face un Homme qui semble être en bonne santé mais qui peut propager la maladie pendant de longs moments (deux semaines environ) avant de développer les premiers symptômes de la maladie et d’autres parts, la pénétration des virus dans les poumons (la fibrose).

A l’heure actuelle, cette maladie ne dispose pas pour son traitement, de médicament ni de vaccin pour sa prévention. Mais elle peut être évitée par l’observation des mesures barrières qui sont entre autres : le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon et et la désinfectassions de ces mains avec du gel à base d’alcool, l’interdiction de toucher le visage avec les doigts et l’adoption des règles d’hygiène. En cas de fièvre, toux et difficultés respiratoires, appelez pour les lecteurs du Togo, le 111 pour assistance.

Certaines des mesures barrières deviennent un poids pour les déficients visuels : l’invité du jour s’explique

Les mesures de distanciation ne permettent pas aux personnes handicapées de la vue d’être convenablement assistées. Par leurs proches.

En effet, pour éviter la maladie du Covid 19, il faut respecter une des règles barrières qui est liée à la distance d’un mètre au moins qui doit exister entre deux individus. Cette obligation empêche désormais un tiers de guider, de porter secours à un déficient visuel
Au Togo, avec certaines mesures prises par le gouvernement et qui sont liées aux transports des personnes réduises la mobilité chez les personnes handicapées de la vue.
Au Togo, le moyen de déplacement le plus accessible et utilisé par les non et mal voyants est le taxi -moto. Ors les autorités vont interdire dans les jours à venir la circulation à deux par moto. Ce qui ne facilitera pas les déplacements pour cette frange de la vie sociale de vaquer librement aux différentes activités.
Pour réponses à tous ces problèmes que rencontrent les déficients visuels rendant difficiles leur vécu quotidien, monsieur AFI Gaston propose que les Organisations des Personnes Handicapées fassent des plaidoyers auprès des autorités en vue d’ajouter des exceptions à certaines des mesures ripostes aux Covid 19et aux personnes handicapées de faire preuve de responsabilité en respectant les gestes barrières à la maladie puis de veillez à la réduction des déplacements non nécessaires et surtout ne pas se laisser envahir par la psychose.

LOGOVI Jean-Pierre rédacteur Proadiph Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité