fr

fr

Revue de presse

Personne en situation de bègue en Côte d’Ivoire, comment s’en sortir ?

Longtemps considéré comme une maladie, le bégaiement, selon la journée internationale du bégaiement apparaît comme un trouble de la communication et peut s'avérer parfois comme un véritable handicap. Ce trouble apparaît le plus souvent dans l'enfance lors de la mise en place du langage.

Même si la célébration de la journée internationale du bégaiement est passée sous silence en Côte d’Ivoire, il est important de souligner que le pays enregistre des cas d’enfants et de personnes adultes bègues.

Certains parents d’enfants bègues déplorent même le fait qu’en Côte d’Ivoire, l’on communique peu sur l’existence ou pas des structures spécialisées dans la rééducation des personnes bègues. Et quand ces structures existent, on ne les retrouve que dans le privé.

Crédit photo @Fotolia

« Pour une population de 250 000, à peu près de personnes bègues en Côte d’Ivoire, il n’y a que 5 orthophonistes qui existent. Ils sont dans le privé. Et qui dit privé, dit aussi prix. Ce n’est pas à la bourse de tout le monde. Essayez d’estimer à 730 000 francs la prise en charge complète de 20 séances chez l’orthophoniste, chez le coach en développement personnel et parfois chez un psychologue en deux mois et demi. 730 000 F, ce n’est pas à la portée de la bourse de tous les Ivoiriens. 250 000 personnes qui souffrent d’un handicap, c’est un problème de santé publique. » a dit M. Jean François Yoman secrétaire exécutif de la fédération nationale des associations pour la promotion du bégaiement en côte d’ivoire et coach des personnes en situation de bègue lors d’une interview accordée au journal OverBlog.

"J’ai un jeune frère qui bégaie. Pendant son enfance, il avait du mal à s’exprimer en public. Il a développé de nombreux complexes jusqu’à ce jour", a témoigné un parent d’enfant bègue à Abidjan.

Un bègue adulte dit avoir réussi à surmonter ce trouble du langage par une rééducation personnelle. "Mon père m’a montré une astuce. Il s’agit de mettre le crayon dans la bouche pendant mes séances de lecture, alors que j’étais en classe de 6e". Au bout d’un an, a-t-il assuré, j’ai réussi à m’exprimer correctement.

Un journaliste et homme d’art à Abidjan assure également que grâce à la pratique du théâtre, certains acteurs qui bégaient, ont réussi à parler correctement à moins d’un an. "Le théâtre permet de régler ce dysfonctionnement du langage. Pendant la répétition, on met de petites pierres entre la joue et la gencive de l’acteur bègue. Il répète avec ces cailloux (bien lavés) dans la bouche. Et au bout d’un an, la rééducation est parfaite".

Certains artistes ivoiriens de renom, sont affectés par ce trouble de langage. C’est ainsi que pour décrire ce handicap, KADEEM un rappeur ivoirien de renom a publié un recueil de nouvelles ’’Le petit garçon qui peinait à parler’’ en 2012.

"1% de la population mondiale bégaierait", selon les estimations, soit environ 60 millions de personnes du site journee mondiale.com

Notons que la journée internationale du bégaiement vise "à sortir les bègues de l’indifférence générale à l’aide d’informations et de sensibilisation. Tout cela, dans le but de faire progresser la recherche, les traitements et l’aide des pouvoirs publics... Et surtout d’aider les bègues à sortir de leur isolement".

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité