fr

fr

Activités

Niger : la Journée Internationale des Personnes Handicapées célébrée sous le signe de l’égalité.

Le monde a célébré le lundi 03 décembre 2018, la journée internationale des personnes handicapées. Instituée en 1992 par les Nations Unies aux fins de permettre la participation des personnes handicapées à tous les niveaux de la vie sociale. l'édition 2018 de la JIPH est célébrée sous le thème: Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l'égalité.

Au Niger, la JIPH a été célébrée dans une ambiance bon enfant, au rythme du son et des couleurs. Elles étaient en effet nombreuses les personnes Handicapées, hommes, femmes et enfants à prendre d’assaut le palais du 29 juillet, espace prévu pour la circonstance. l’éclat de cette cérémonie a été rehaussée par la présence de la Ministre de la Population, l’ Ambassadrice Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Niger, le secrétaire général du gouvernorat de Niamey, des représentants de Humanité Inclusion, du CICR, du CBM, du président de la FOAPH et de plusieurs personnalités.
De l’animation musicale, au théâtre forum, en passant par les messages portant sur l’inclusion et l’éducation des enfants handicapés, le public a été largement sensibilisé sur les bonnes pratiques à adopter face aux personnes handicapées.
Pour le président de la Fédération Nigérienne des personnes handicapées El hadji Siddo Nouhou Oumarou, le thème de cette année revêt une importance capitale au regard des principes A, C et E de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées (CDPH). Il faut préciser que ces principes constituent le cœur même de la CDPH et mettent également en relief , les objectifs 10 et 16 des ODD (agenda 2030).
<< Ce thème vient donc, rappeler aux gouvernements du monde entier, leur double <i
< vis-à-vis des personnes handicapées à travers, l’adoption de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées le 13 décembre 2006 dont l’objet, faut-t-il le rappeler est de promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque ; ainsi que l’agenda 2030 en septembre 2015 dont l’un des mots clefs est de ne laisser personne de côté >>
.
Un engagement fort confirmé par la constitution du 25 novembre 2010 et plusieurs textes législatifs et réglementaires appuyé par la volonté accrue des plus hautes autorités nigeriénnes, aux premiers rang desquels le Président de la République, Chef de l’Etat, Son excellence Issoufou Mahamadou. Cette volonté a d’ailleurs été clairement traduite par la tenue en Mai dernier du séminaire gouvernemental porté sur le Handicap, le droit et le développement durable presidé par son Excellence Brigi Rafini, Premier Ministre, chef du gouvernement. Occasion au cours de la quelle le gouvernement s’est engagé à rehausser le fonds National de soutien aux personnes handicapées de cinquante millions (50 000 000) à cent-cinquante millions (150 000 000).
Il importe par ailleurs de souligner que nonobstant les progrès realisés en matière des droits des personnes handicapées, des efforts restent à fournir. Raison pour laquelle, El Hadji Siddo Nouhou Oumarou a profité de cette cérémonie pour formuler son vœu le plus cher :
<< Je voudrai profiter de cette occasion, pour lancer un vibrant appel aux plus hautes autorités du Niger, en particulier à son Excellence Monsieur le Président de la République, ainsi qu’ au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour l’adoption de de loi sur l’égalité des chances des personnes handicapées et le rehaussement du fonds, afin de nous permettre de lutter plus efficacement, contre la discrimination et la pauvreté des personnes handicapées>>.
Quant à l’Ambassadrice Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Niger, elle a hautement apprécié la forte mobilisation des personnes handicapées et la qualité du spectacle. Puis, elle a souligné que l’appui de l’Union européenne aux personnes handicapées est marqué actuellement par le financement du projet Inclusion Sociale et Juridique des Femmes et Enfants Handicapés au Niger mis en oeuvre par la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées (FNPH). Elle a conclu son allocution en souhaitant une bonne fête au Personnes Handicapées.
En lançant les activités commémoratives de cette journée, la Ministre de la Population, Dr Aissata Amadou Maiga a, à l’entame de ses propos, dressé le tableau du cadre juridique du Niger en termes de droits reconnus aux personnes handicapées. Il s’agit notamment de la constitution actuelle, de la CDPH ratifiée par le Niger en 2008, aux quelles s’ajoutera sous peu la loi relative à l’égalité du genre et à l’insertion des personnes handicapées. Toute chose qu’appuie le ministère de la population auprès du gouvernement.
<< La ministère de la Population qui a en charge les personnes handicapées poursuit entre autres objectifs de garantir le mieux être de ces personnes et de faire valoir leurs droits. Ceci passe par la protection des populations les plus vulnérables pour que leurs besoins soient pris en compte par l’élaboration des programmes politiques et plans de développement inclusifs >>. Elle a également exhorté les personnes handicapées à s’engager davantage sur la voie de l’ autonomisation. Dr Aissata Amadou Maiga n’a pas manqué de lancer un vibrant appel à l’endroit des personnes handicapées et des PTF.
<< C’est pourquoi, je lance vivement un appel d’une part aux personnes handicapées de cultiver désormais une vision toujours positive de leur existence et, d’autre part aux partenaires techniques et financiers de continuer à nous appuyer sur cette voie >>.
Notons que plusieurs activités sont prévues pour que l’édition 2018 de la journée internationale des personnes handicapées fasse tâche d’huile. Ce sont notamment la course féminine qui est d’ailleurs la première activité, le don de sang et la prière collective.

BISSOUNDI Zeinabou pour la FNPH.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité