fr

fr

Actualités

Niger, Modèle de prise en compte des personnes handicapées

Le 2ème Arrondissement Communal de Niamey veut être un modèle dans la prise en compte des besoins spécifiques des personnes handicapées. Une séance de sensibilisation avec les formateurs de Handicap International démontre cette détermination.

Cette séance a été animée par Messieurs Harouna Ousmane et Mounkaila Dan Firoun formateurs nationaux de Handicap International et présidée par le 2ème Vice Maire Monsieur Issoufou Amadou en présence des élus locaux (voir liste jointe) en présence de Monsieur Cheffou Idrissa, Superviseur sur le Projet DECISIPH de HANDICAP INTERNATIONAL, Site du Niger.

Le formateur Harouna Ousmane a brossé les objectifs de la séance comme suit :
1. Prendre en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées dans le programme de développement communal ;
2. Outiller davantage les élus locaux à mieux cerner les questions liées aux personnes handicapées dans la commune ;
3. Inciter les personnes handicapées à s’impliquer dans la vie politique locale.
Le formateur Mounkaila Dan Firoun à son tour a exposé le programme de la séance et situé les attentes relatives aux objectifs fixés. Il a ensuite procédé à la projection du film.
Il est à retenir du film qu’il est conçu par HANDICAP INTERNATIONAL dans le cadre de la décentralisation afin d’amener les collectivités locales à évoluer progressivement comme des acteurs du développement du fait de leurs rôles éminents dans la prise des décisions publiques. Ce film démontre les actions menées par les acteurs locaux des pays couverts par le Projet DECISIPH de HANDICAP INTERNATIONAL pour l’inclusion des personnes handicapées dans les programmes de développement apportant ainsi des réponses concrètes aux doutes de certains élus quant à l’inclusion de ce groupe cible.
Après la projection, les interventions ont été axées sur les points suivants :
• La réorganisation des conseils des quartiers au sein de la commune pour faciliter une meilleure par une meilleure participation des organisations des personnes handicapées (rien pour les personnes handicapées sans les personnes handicapées) ;
• La nécessité d’engager des rappels à tous les niveaux des services techniques déconcentrés ;
• La mise en place d’un système de soins de santé de proximité (ambulances communautaires) aux groupes vulnérables dont les personnes handicapées ;
• La prise en compte des personnes handicapées dans les logements inclusifs dans le cadre des lotissements ;
• Améliorer l’accessibilité aux personnes handicapées notamment en créant plus de rampes au niveau des édifices publiques et infrastructures de sport ;
• Promouvoir la participation citoyenne des personnes handicapées à la Commune Niamey 2 qui fait la référence quant au nombre élevé des personnes handicapées (communautés fixes des personnes handicapées de Boukoki, Lazaret et Koiratégui – Foulankoira) ;
Le formateur Harouna Ousmane, Président de la Fédération Nigérienne de Sports Paralympiques (Sports pour Personnes Handicapées) a pris la parole pour appuyer l’intervention d’un élu local sur le jumelage avec des villes des pays frontaliers ou de la sous – région (Fada N’gourma, Tamalé, Malanville, etc) afin de développer plus de partenariats fructueux. Il a informé aux élus que pour le sport paralympique des partenaires notamment en Europe sont disponibles à appuyer matériellement les organisations du sport paralympique à travers le système de jumelage.
Le représentant de Handicap International Monsieur Cheffou Idrissa a également intervenu pour rappeler les dispositions de la Convention Internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées sur le développement local inclusif.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité