fr

fr

Activités

Niger/Lutte contre la covid-19 : Les filles de l’école des sourds y participent de la plus belle manière

La lutte contre la maladie à corona virus se poursuit à travers les campagnes de sensibilisation au respect des gestes barrières. C’est à cette fin que les élèves filles malentendantes de l’école des sourds de Niamey entendent apporter leur contribution. Elles sont appuyées dans leur initiative par l’ONG oralité+ à travers son projet ‘’belles échos’’ financé par le programme Voice (oxfam).

L’initiative a constitué à peindre deux côtés du mur de l’école des sourds en reproduisant les cinq gestes barrières reconnus à travers le monde comme moyen incontournable de lutte et de réduction de la covid-19. Après une période d’initiation et d’apprentissage accru, les élèves filles malentendantes de l’école des sourds ont dévoilé leur chef-d’œuvre le vendredi 03 juillet dernier devant plusieurs invités notamment les parents, responsables éducatifs et camarades de classe. Par ce travail d’apprenants qualifiés, nos artistes ont démontré leurs talents et leur savoir-faire. Un mérite qui a été salué à sa juste valeur par le premier responsable de l’établissement M. Aoudi Chaibou. « Nous sommes émerveillés par ce que nous voyons. C’est édifiant ce que font les filles avec oralité +. Bravo et félicitations aux filles, à oralité + nous souhaitons bonne continuation  ».
La présidente nationale de l’ONG Oralité + Mme Rahina Balarabé a quant à elle mis à profit ces deux jours d’activités pour davantage encourager les parents à non seulement inscrire leurs enfants handicapés à l’école mais à compter dorénavant avec ces élèves malentendantes pour apporter leur pierre à l’édifice national. Pour les parents, l’émotion est grande. Le travail des filles dépasse l’entendement. « Elles ont fait au-delà des attentes  », soulignent-ils. D’où une confiance renouvelée.
Hormis les sensibilisations axées sur la citoyenneté, l’identification culturelle, les violences et la discrimination basée sur le genre, le projet ‘’Belles échos’’ contribue également à démonter les capacités des femmes handicapées, par le biais des activités innovantes et l’entreprenariat. ‘’Belles échos’’ œuvrent au côté des jeunes filles malvoyantes, celles malentendantes, les femmes handicapées et celles victimes de la fistule en initiant des ateliers artistiques aux techniques du conte, de la peinture, de la marionnette et de la fabrication d’objets d’art.

Bissoundi Zeinabou pour la FNPH

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité