fr

fr

Actualités

Niger/ Festival et Foire : Innover et apprendre en vue d’une meilleure inclusion

Du 22 au 26 janvier 2020, l’académie des arts de Niamey a vibré au rythme du festival inclusif couplé à une foire itinérante. Deux évènements organisé par le Consortium ODI Niger, composé de l’Union National des Aveugles du Niger, de l’ONG Murna yara et de l’ONG ODI, grâce à l’appui financier de OXFAM/Voice.

Ces activités qui entrent dans le cadre du projet « festival inclusif » ont pour objectif de valoriser le talent artistique et artisanal des personnes handicapées. Le thème retenu pour cette première édition est « l’innovation et l’apprentissage pour l’épanouissement des personnes handicapées » à travers la formule « nakassa ba nakassawa ba », en d’autres termes : « le handicap n’est pas une fatalité ». Une façon pour les organisateurs de promouvoir le savoir-faire des personnes handicapées. Occasion donc donnée aux artisans des régions de Tillabéri, Maradi, Zinder et Niamey d’exposer leur génie créateur. Ainsi, cinq (5) jours durant, les populations de Niamey et environnant ont été émerveillées par ce que leurs yeux ont vu. « C’est tout simplement surprenant ! s’exclame un client à la foire, qui poursuit : « Je ne trouve pas le terme juste pour qualifier ce que je vois. Ces personnes handicapées, je les félicite ».

« Les personnes handicapées sont à encourager. Elles font de leur possible pour ne pas tendre la main et c’est cela l’idéal. Nous devons les soutenir. Et que leurs paires qui parcourent les rues de Niamey à mendier trouvent ici une leçon de morale » a indiqué la directrice pays d’OXFAM lors de sa visite avec le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH).
Du coté des artisans, la foire itinérante est un cadre de rencontre, du donner et du recevoir. Raison pour laquelle ils n’ont pas manqué de saluer l’initiative. « La foire nous a permis de nous connaitre et d’échanger d’expériences. Elle a été l’occasion pour moi de découvrir les compétences en matière de créativité. La foire a fait de nous une famille. Vivement les éditions prochaines » Ramatou Dandano une exposante de la région de Maradi.
Il faut en outre noter qu’environ 50 artisans handicapés et non handicapés ont eu le privilège d’exposer divers produits artisanaux et agro-alimentaires parmi lesquels : des tableaux décoratifs, de l’encens, du savon de plusieurs types, des couvre- lits, du Morinaga, du couscous de niébé, de l’huile de sésame, des tenues pour adultes et enfants, des chaises salons, des chaises terrasses, des sacs et chaussures en cuir et bien d’autres articles reflétant les valeurs et traditions du Niger.

Quant aux activités du festival, elles ont été rehaussées par la présence de plusieurs personnalités. Des animations culturelles en passant par les compétitions sportives et les panels de sensibilisation et de plaidoyer, le programme a été riche en couleur. Un programme réussit grâce à la volonté des artistes handicapés à restaurer une nouvelle dynamique d’inclusion des personnes handicapées au Niger. Au rang de ces artistes, le célèbre Djas One, le talentueux Moussa Toukou, la cantatrice pour la paix Mme Mahamadou Sabira, la troupe de l’école Nia, la troupe de l’école des sourds et celle de Lazaré. Précisons que la première troupe est reconnue pour son expertise en cantiques de sensibilisation et de plaidoyer, la seconde est spécialisée dans la danse et la chorégraphie et la troisième pour les sketchs de sensibilisation.
Au terme de ces activités, la cérémonie de clôture a été marqué par plusieurs prestations suivies de la remise des attestations aux participants et des trophées aux vainqueurs des compétitions (volley Ball assis et le Torball). Deux disciplines discutées par les cinq (5) communes de Niamey. Au terme des confrontations, c’est la commune 5 qui sort vainqueur des compétitions, en remportant les deux trophées.

Il importe en définitive de souligner qu’au-delà des quelques difficultés constatées çà et là, les objectifs assignés à ces deux activités ont été atteints. C’est donc sur une note de satisfaction générale que la cheffe du projet Mme Boubacar Zeinabou Hahadou a clos les travaux du festival inclusif couplé à la foire itinérante.
Bissoundi Zeynabou pour la FNPH

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité