fr

fr

Actualités

Mali : Sur les traces de Fatoumata Dembélé, une dame DE FER Handicapée !

Femme exceptionnelle, orpheline, mariée et mère de deux enfants, Fatoumata Dembélé est une dame ayant un handicap physique depuis à bas âge dû à la poliomyélite. Elle se caractérise de par son engagement, son courage et surtout son amour inconditionnel pour son métier. Malgré les difficultés, les stéréotypes et les obstacles, elle s'impose comme une cheffe dans le domaine de la métallique.

Âgée de 35 ans aujourd’hui, Fatoumata Dembélé habite dans la région de Ségou à 230Km de Bamako, la capitale du Mali. Malgré son handicap physique lourd qui l’oblige à se déplacer en chaise roulante, elle n’a pas pour autant choisi un métier des plus faciles à faire.
Elle évolue dans la fabrication du grillage en fer. Un métier, qu’elle a appris grâce à une formation de 2 ans au centre de l’association "Soundiata Ton" des femmes handicapées de Ségou.

Issue d’une famille modeste, elle n’a pas eu la chance de se rendre à l’école. Cependant elle a décidé que cela ne serait pas un obstacle à sa réussite. En effet, l’absence de formation scolaire ne l’empêche pas pour autant d’exercer son métier qui lui apporte un revenu mensuel de 30 000F à 35 000FCFA. Bien qu’insuffisant, ce revenu lui permet tant bien que mal de subvenir à ses besoins.

Malgré une société qui la marginalise et la défavorise à cause du choix de son métier et de son handicap, Fatoumata ne se laisse pas submerger par ses émotions. Elle fonce tête baissée dans son travail à tout moment que son employeur fait appel à ses services au même titre que les hommes.

Selon son témoignage : "je suis souvent victime de stéréotypes mais je n’en tiens pas compte car j’ai l’amour de mon métier que je n’abandonnerai pour rien au monde. D’aucuns me disent : pourquoi ne vas-tu pas mendier ? Ce travail est trop fatiguant ! Je réplique en disant : je préfère cette fatigue à la mendicité car j’ai ma dignité".

En effet, Fatoumata travaille au centre professionnel Kadia Sanogo depuis six ans. C’est un des rares ateliers qui fournit des services de métallurgie et surtout qui encourage le recrutement des femmes. Son employeur se dit très satisfait de son travail en ces mots : " vraiment elle est à encourager. Elle se distingue des autres par sa détermination à réussir. Je lui demande de vraiment persévérer dans ce qu’elle fait. »

Selon elle : "contrairement à ce que les gens pensent, je n’ai pas de problèmes d’efforts physiques mais plutôt de mobilité car j’habite loin et mon travail demande beaucoup de déplacements rapides que je peine à faire. Me déplacer à vélo, c’est pénible et très lent."

Avec ses six bougies d’expériences professionnelles, Fatoumata trouve regrettable de ne pas disposer de son propre atelier afin d’accroître ses revenus.

Fatoumata Dembélé lance un appel à toutes les femmes handicapées ou pas, de lui prendre comme modèle afin de braver les obstacles et de vivre dignement à la sueur de leur front au lieu de choisir la facilité.

A côté de sa vie professionnelle, Fatoumata mène une vie familiale harmonieuse avec ses enfants et son mari qui est handicapé comme elle.

Une chose est sûre, Fatoumata peut compter sur le soutien de ses deux filles qui sont déjà très fières de leur maman. Elles n’ont aucune honte à la présenter comme le témoigne les grands sourires qu’on peut lire sur leurs visages quand elles parlent de leur mère.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité