fr

fr

Activités

Mali, Participation de la FEMAPH au pôle d’observation du reseau APEM

Pour accompagner le Gouvernement de transition dans l’organisation et la mise en œuvre des élections présidentielles de 2013, le Réseau APEM a mis en place un Pôle d’Observation Électorale Citoyenne (POCE) pour observer le processus, à travers les informations et les données envoyées par les Observatrices, les Observateurs, les Coordinateurs, les Superviseurs et les Points focaux qui permettaient d’apporter des mesures correctives et/ ou de régler les insuffisances et dysfonctionnements constatés à temps réel dans l’ensemble des bureaux de vote couverts.

Le Pôle d’Observation Citoyenne Électorale était constitué par une chambre technique, une chambre intermédiaire et une chambre politique. Pour le bon fonctionnement du POCE, les 3 chambres, qui sont complémentaires, se présentent comme suit :

La Chambre technique était chargée de recueillir et de remonter les informations et les données envoyées par les Observatrices, les Observateurs, les Coordinateurs, les Superviseurs et les Points focaux ;

La Chambre intermédiaire composée d’analystes genre et handicap, juridique, électoral, politique et média, avait pour mission d’analyser les données et informations reçues de la chambre technique pour la production d’un rapport détaillé ;

La Chambre politique était investie des missions de saisine des responsables des organes de mise en œuvre du processus électoral (chaine de commandement territorial : gouverneurs, préfets et sous préfets, et la Commission Nationale Électorale Indépendante)
pour corriger les insuffisances et les dysfonctionnements constatés, à temps réels, et aussi valider les déclarations et Communiqués du POCE.

La FEMAPH dont l’objectif général était d’être représentée à niveaux du processus électorale afin de défendre la prise en compte de la dimension handicap à atteint un honorable résultat grâce à l’implication de son directeur exécutif M. Adama DIAKITE au Pôle d’observation.

La Participation des Personnes Handicapées aux Scrutins

Le taux d’électeurs handicapés ayant reçu l’assistance durant le processus est de 97,3 % contre 95,S % pour le 1er tour, avec une mention spéciale pour les régions de Gao et Tombouctou où 100 % des personnes handicapées ont reçu de l’assistance.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité