fr

fr

Activités

Mali, Célébration Du 08 Mars Par La Fédération Locale Des Personnes Handicapées De La Commune 1 Du District De Bamako

Le 12 mars 2013 aux environs de 16h00, la grande véranda de l’Agence Municipale pour le Développement des Quartiers (AMDQ) à Korofina la fédération locale des associations de personnes handicapées de la commune 1 du district de Bamako avec la collaboration de la mairie de la commune 1 ont organisé la journée internationale des femmes.

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des
Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du
début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit
de vote. Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.
Demeurant dans la commémoration de cette pratique, la fédération locale des associations de personnes handicapées de la commune 1 du district de Bamako avec la collaboration de la mairie de la commune 1 ont organisé la journée internationale des femmes à la quelle étaient présents la représentante de la CAFO de la Commune 1 Mme Djènèba BASS, la représentante de la promotion féminine de la Commune I Mme DIARRA, la Marraine de la FELAPH-C1 Mme Oumou DIARRA (djèma), le représentant de la Fédération Malienne des Associations de Personnes Handicapées (FEMAPH) Mr. Adama DIAKITE ainsi que le personnel féminin de la mairie de la commune I.
Mr. KOUMA Boubou vice-président de la FELAPH-C1 à ouvert la cérémonie "par en informant le publique sur les différentes perceptions du handicap au MALI (Perception traditionnelle, religieuse et post-coloniale) avant d’entamer la phase de sensibilisation pour une perception conforme à la vision de la CIDPH avant que Mme KONE Rokiatou DIAKITE Secrétaire Générale de la FELAPH-C1 édifie le publique sur l’article 6 de la CDPH :
" Femmes handicapées
1. Les États Parties reconnaissent que les femmes et les filles
handicapées sont exposées à de multiples discriminations, et ils prennent
les mesures voulues pour leur permettre de jouir pleinement et dans des
conditions d’égalité de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés
fondamentales.
2. Les États Parties prennent toutes mesures appropriées pour assurer le
plein épanouissement, la promotion et l’autonomisation des femmes, afin de leur garantir l’exercice et la jouissance des droits de l’homme et des
libertés fondamentales énoncés dans la présente Convention
."
Après cette intervention, la marraine Mme Oumou DIARRA (djèma) a beaucoup insister sur la bonne conduite que les femmes handicapées devraient adopter pour préserver leur dignité malgré les préjugés et les pesanteurs sociaux et aussi elle a exhorté les membres de la FELAPH-C1 a faire preuve de cohésion et de solidarité au sein de leur association.
la dite cérémonie fut clôturé par la poésie (pohi en bambara) dédier à la femme par Fousseïni COULIBALY secrétaire au sport et à la culture de la FELAPH-C1

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité