fr

fr

Actualités

Maître AWOUKOU Koffi Mawoulolo : le premier non-voyant togolais à la cour

En cette période de confinement général lié à la pandémie du Covid 19 dont l’une des conséquences est l’absence des activités dans les organisations des personnes handicapées, nous nous proposons de publier sur les figures qui de par leurs brillants parcours, font honneur aux personnes en situation de handicap. Aujourd’hui c’est le tour de l’administrateur de greffe au parquet général près la cour d’appel de Lomé: maître Awoukou Koffi Mawoulolo.

Qui est AWOUKOU Koffi Mawoulolo ?

Enfance et parcours académique

Maître Awoukou koffi est né le premier juin 1984 à Agou, au sud-ouest du Togo. Atteint d’un glaucome congénital, il fit ses études primaires et secondaires à Lomé. L’aggravation de sa santé oculaire le conduisit au Centre des aveugles de Kpalimé à 120 km de la capitale togolaise pour y apprendre le braille et les méthodes d’insertion scolaire des déficients visuels. Il obtint en 2005 un bac littéraire puis accéda à la fac de Droit de l’Université de Lomé où il sorti nanti d’une Maitrise en Droit public en 2010.

Notre icône du jour, Le jeune juriste non-voyant réussit au concours d’entré au CFPJ : CENTRE DE FORMATION DES PROFESSIONS DE JUSTICE. Au terme d’une formation théorique et pratique de deux ans, au sein de la filière : greffe et parquet, il accéda au corps judiciaire le 22 août 2014 au cours d’une prestation de serment au tribunal de Lomé.

Il exerce depuis lors en qualité d’administrateur de greffe au parquet général près la cour d’appel de Lomé.

Maître Awoukou Koffi dans son travail d’administrateur de greffe

Pour accompagner l’insertion professionnelle de maître AWOUKOU, les organisations non gouvernementales CBM et Visions Solidaires lui ont offertes un ordinateur portable et un scanner.
Dans l’exercice de ses fonctions quotidiennes, il est souvent assisté par son secrétaire qui l’aide à rédiger certains documents. Maître AWOUKOU Koffi accueil et oriente les justiciables vers les différents sexions du parquet pour répondre à une exigence du métier.

Comme le travail de l’administration judiciaire repose essentiellement sur les documents, notre illustre personnalité éprouve des difficultés qui l’oblige parfois à faire recours à l’assistance humaine d’où son souhait d’arriver rapidement à une administration totalement numérisée.

LOGOVI Jean-Pierre rédacteur Proadiph Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité