fr

fr

Activités

Les religieux sensibilisent

L’ANPC, le SSPH-OCPSP et son partenaire, AVOSAH en mode acte louable
Comme annoncé dans nos précédents écrits, l’Agence nationale pour la protection civile (l’ANPC) en collaboration avec le Service des sœurs pour la promotion humaine, des oblates catéchistes petites servantes des pauvres (SSPH-OCPSP) et AVOSAH (partenaire des religieuses) ont débuté la sensibilisation sur le Coronavirus depuis la matinée de ce mardi 12 mai à Banikoara. En toile de fond, les gestes barrières contre le Covid-19.

Le CEG Banikoara a été la première étape de cette gigantesque sensibilisation dans la partie septentrionale du Bénin. Collégiens et collégiennes ont été réceptifs quant aux explications et surtout l’obligation du port de masque. Bien avant les ambassadeurs anti-Covid-19 ont eu une séance d’échange avec le département administratif dudit collège pour voir les actions déjà menées et comment apporter leur contribution en ce qui concerne les gestes et barrière pour éviter le covid1-9.

Un constat important pour les autorités
Des élèves de ce CEG retrouvés sans masques ont évoqué comme motif que « cela a été diffusé sur les réseaux que les masques seront distribués gratuitement... ». Alors les émissaires leur ont fait comprendre qu’en attendant, il est primordial pour eux de se préserver du mal en portant ces masques.

Le CEG Banikoara exemplaire
L’équipe sur place a été séduite par la rigueur de l’administration du CEG Banikoara qui suit de près les mesures barrières, afin de préserver les élèves de cet établissement de tout risque de contagion. Il est bien constaté la présence de dispositifs installés dans le collège pour faciliter le lavage des mains. Aussi, au niveau des cantines, c’est devenir une exigence, « avant de manger, il faut laver les mains, un effort a encouragé », nous a rapporté une source présente.

Une journée plutôt, les ambassadeurs anti-Covid-19 était avec le Secrétaire général de la mairie de Banikoara. Avec lui, un briefing a été fait sur les actions que la première autorité communale a déjà menées. « Dans les écoles et marches, on a constaté que toutes les boutiques et hangars du marché sont dotés d’un dispositif ‘’DZ’’ lavage des mains », a confirmé un membre de la mission de sensibilisation. Par ailleurs, la Police Républicaine de la localité veille bien au respect des mesures d’urgence prescrites par le gouvernement.

Cette action louable de l’ANPC, du SSPH-OCPSP et son partenaire, AVOSAH ont pour leitmotiv « Prévenir vaut mieux que guérir ».

Marcel Candide HINVY

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité