fr

fr

Tutoriels

Les principales adaptations informatiques en faveur des personnes déficientes visuelles.

L’informatique est désormais un outil relativement accessible aux personnes déficientes visuelles. En revanche, le terme de « déficiences visuelles » ne met pas tout le monde dans le même panier ! En effet, le handicap visuel implique une population dont le degré d’invalidité peut varier d’une manière relativement sensible. Il y a d’abord les personnes aveugles, la mal-voyance, ensuite vient une diversité incroyable de niveaux de vision… Du coup, il est indispensable qu’un certain nombre d’adaptations ait été prévu afin de rendre accessible l’univers de l’informatique.

Certains logiciels spécialisés s’appuient uniquement sur la vision en proposant un agrandissement du contenu de l’écran, d’autres logiciels spécialisés s’appuie sur l’interprétation de l’écran de manière vocale ; ces adaptations sont appelées synthèses vocales. Et pour unir toute cette population, il arrive bien souvent que les utilisateurs soient obligés d’associer les deux adaptations, et ce, dans l’unique souci de soutenir la vision par un apport vocal. Tous les sens doivent être exploités ! Dans cet article, vous découvrirez que le touché est également mis à contribution. En effet, dans la quête de l’autonomie, des appareils braille qui sont aussi parfois vocaux, viennent apporter leur gain en termes de qualité de travail et d’autonomie dans les déplacements.

L’agrandisseur d’écran
Cette adaptation est un logiciel qui zoom le contenu de l’écran.
Grâce à une palette conséquente de configurations, l’utilisateur peut complètement personnaliser l’affichage en choisissant le niveau d’agrandissement, mais aussi en jouant sur les couleurs, les contrastes et les déplacements d’objets à l’écran.
Même l’aspect du pointeur de la souris ainsi que sa vitesse de déplacement sont littéralement paramétrables…Des raccourcis clavier pratiques viennent s’ajouter à ceux déjà proposés par WINDOWS et les applications. L’agrandisseur d’écran le plus utilisé sur le marché es Zoomtext.Ce logiciel peut être accessoirement équipé d’une synthèse vocale.

L’éditeur vocal
L’éditeur vocal est un logiciel qui vocalise tout ce qui est affiché à l’écran.
Bien sûr, de lui-même, l’éditeur vocal ne lit pas en permanence l’intégralité de l’écran !
Heureusement d’ailleurs…
De manière automatique, seuls les événements essentiels sont indiqués à l’utilisateur. Pour le reste, un grand nombre de raccourcis clavier permettent d’obtenir l’information désirée.
L’éditeur vocal permet de sonoriser l’environnement informatique « grand public », c’est-à-dire qu’il rend accessible les applications du marché, celles mêmes qu’utilisent les utilisateurs ordinaires.
Ainsi, les utilisateurs déficients visuels qui s’appuient sur l’adaptation vocale, ne sont pas pénalisés par l’obligation de devoir utiliser impérativement des applications spécialisées.
Voyants et déficients visuels pouvant alors utiliser les mêmes applications, le fossé entre valides et invalides se détruit, le marché du travail devient en théorie accessible.
L’éditeur vocal ayant le plus de succès sur le marché est JAWS et NVDA qui est libre et gratuit ».

L’application sonorisée
Cette fois, nous ne parlons pas d’un éditeur vocal qui sonorise l’ensemble des applications grand public. Ce sont des logiciels proposés par des développeurs spécialisés et dont le principal objectif est de simplifier l’utilisation informatique familiale. La solution retenue ici est l’utilisation d’une application sonorisée qui propose elle-même l’ensemble des outils nécessaires dans le cadre de besoins informatiques familiaux, traitement de texte , reconnaissances de caractères , messagerie électronique , navigation INTERNET , comptabilité etc. L’avantage, c’est que l’application propose une interface utilisateurs prévue pour une utilisation basée sur le vocal. L’inconvénient, c’est que cette application est rarement une solution efficace dans le cadre d’une utilisation professionnelle. Les 2 logiciels les plus utilisés en FRANCE sont SPEAKEY et SONOREL.

Le braille
L’afficheur braille C’est un appareil assez large car, selon les modèles, il peut disposer de plusieurs lignes braille de 80 caractères chacune. Ce composant est dit « Plage braille », il est structuré de caractères braille représentés par des petits picots métalliques qui, selon s’ils sont sous tension ou non, montent ou descendent. Le seul objectif de l’afficheur, est d’afficher en braille la partie de l’écran qui intéresse l’utilisateur.
L’appareil est donc muni d’un certain nombre de touches de fonctions permettant de se déplacer à l’écran, et de réaliser des commandes du genre « clic de la souris », par l’intermédiaire, en l’occurrence, d’un « curseur de routine ».

Le bloc-notes
Lebloc-notes est également un appareil basé essentiellement sur le support braille. Il offre lui aussi une plage braille, mais néanmoins plus petite que celle généralement montée sur un afficheur braille. En fait, outre le rôle d’afficheur braille compatible PC, le bloc-notes est autonome, il dispose d’une batterie et d’un système d’exploitation interne. Ainsi, l’utilisateur peut prendre des notes et travailler en dehors de son poste de travail et de son domicile. Malgré sa petite taille, le bloc-notes joue donc 2 rôles, celui d’un afficheur braille compatible PC, et celui d’un ordinateur portable. Un vrai bijou de la technologie !
PROGRECIPH

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité