fr

fr

Actualités

Les personnes handicapées pratiquent aussi le sport

Le handisport est un sport dont les règles ont été aménagées pour qu'il puisse être pratiqué par des personnes ayant un handicap physique ou sensoriel. On nomme sport adapté les sports pratiqués par les personnes ayant un handicap mental. Beaucoup de ces sports sont basés sur des sports existants. Toutefois, certains sports ont été créés spécifiquement pour les personnes handicapées et n'ont pas d'équivalent en sport des non handicapées.

1 - Organisation et historique

Le sport organisé pour les personnes handicapées est souvent réparti en trois grandes catégories de handicaps : les handicapées auditives , les handicapées Moteurs et les handicapées psychosocial.
Chaque groupe a son propre histoire, ses organisations, ses compétitions et sa vision du sport.
Depuis 1989, le Comité Olympique a intégré les Jeux Handisports Paralympiques qui se déroulent dorénavant sur le même site et juste après les Jeux pour les non handicapées. Le sport ne connaît pas de handicap ; il ne connaît que des barrières ! C’est donc un grand pas pour la reconnaissance de handisport et des athlètes handicapés pour tous leurs efforts et sacrifices fournis. Le sport est un dépassement de soi-même, qu’on soit plus ou moins personne handicapée au départ ou non.

Malheureusement, ce n’est pas le cas de toutes les fédérations sportives internationales, dont certaines continuent à ignorer le sport pour personne handicapées ou à s’en désintéresser. Cela a pour conséquences qu’en 2011, les Championnats du monde de sports pour non handicapées et de handisports sont organisés de façon totalement distincte bien que ce ne soit jamais que des rencontres sportives dans les deux cas et souvent pour les mêmes disciplines.

2 -Sport pour personnes handicapées auditives

La première compétition internationale de sport pour malentendants et sourds fut organisée à Paris en 1924, connu sous le nom de The Silent Games. Ces jeux furent organisés par le CISS (anciennement Comité International des Sports Silencieux, maintenant Comité international des sports des sourds). Et ils ont réunis 145 athlètes en provenance de 9 pays européens.

Ces jeux mondiaux ont lieu tous les quatre ans depuis 1924 (sauf pendant la Seconde Guerre mondiale), et s’appellent maintenant les « deaflympics ». Les deaflympics 2005 Melbourne
(Australie) ont réuni 2300 athlètes de 75 pays. Le CISS maintient des jeux séparés pour les athlètes malentendants et sourds afin de tenir compte de leurs besoins spécifiques en communication et pour favoriser l’interaction sociale qui reste un élément essentiel du sport.

3- Sport pour personnes handicapées physiques (moteurs)

Le handisport a toujours été utilisé dans un objectif thérapeutique pour la rééducation des personnes handicapées. Un des pionniers de cette méthode est un neurochirurgien Ludwig Gutmann, Directeur de l’hôpital de Stoker Mandeville Près de Londres, qui soignait des vétérans de la Seconde Guerre mondiale devenus paraplégiques. Pour favoriser leur rééducation de façon ludique, des jeux sportifs étaient organisés : le netball en fauteuil roulant, le Basket-ball en fauteuil roulant à partir de 1955 et le tir à l’arc Entre autres. Ces « jeux de Stoke Mandeville », organisés dès 1948, donnèrent naissance aux Jeux paralympiques en 1960.

Le handisport est devenu rapidement une activité de loisir puis de compétition.
En 1989, le Comité international paralympique regroupe toutes les structures de sport pour sportifs handicapés.

Aujourd’hui, certains handisports comme le basket-ball en fauteuil roulant peuvent être pratiqués par des personnes non handicapées. Cette étape importante de l‘intégration du handisport dans le sport des non handicapées, n’est pas encore achevée. De l’avis même de beaucoup de sportifs handicapés, il y a encore trop de personnes qui pensent d’abord au handicap au lieu de penser d’abord au sportif...

4- Sport pour les handicapées psychosociales

Le sport pour personnes handicapées psychosociale a commencé à être organisé dans les années 1960 par le mouvement Spécial Olympic. Ces compétitions ont commencé pendant des camps d’été organisés par Eunice Kennedy Shriver à partir de 1962. Les premiers Special Olympics internationaux ont eu lieu en 1968 à Chicago.
Une fédération internationale fut créée en 1986, l’International Sports Federation for Persons with Intellectual Disability (en) (INAS-FID), pour encourager et développer les sports de haut niveau avec des athlètes ayant un handicap mental.

Cette fédération a une approche moins « sport pour tous » que celle prônée par les Special Olympics. En effet, l’INAS est dans une réelle logique de compétition, avec des critères d’éligibilités permettant d’attester la situation réelle de déficience intellectuelle.

En France, la fédération française du sport adapté (FFSA) est créée le 27 juin 1971.
Les athlètes ayant un handicap mental ont pu participer aux Jeux paralympiques jusqu’en 2000. Tous les handicapées psychosociale ont été exclus des Jeux paralympiques après 2000, en raison d’une tricherie de l’équipe espagnole de
Basket-ball lors des Jeux paralympiques de Sydney. Cette équipe était composée de 10 joueurs sur 12 qui ne présentaient aucun retard mental. Les déficients mentaux ont été réintégrés pour les jeux de Londres 2012, grâce à un gros travail effectué par la FFSA et l’INAS-FID.

Il existe l’équivalent des jeux paralympiques pour les personnes psychosociale : les Global Games. Ils ont eu lieu en 2004 en Suède, et en 2009 en République tchèque.

Cette manifestation regroupe 2000 sportifs dans les disciplines suivantes : athlétisme, natation, tennis de table, judo (en 2009), basket-ball et football.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité