fr

fr

Activités

Les personnes handicapées du village lacustre sensibilisées

Toutes les organisations de Personnes handicapées au Bénin unissent les efforts pour une insertion durable des personnes handicapées. Après les différentes étapes, c'est le village lacuste SO AVA qui a reçu la délégation du service des sœurs pour la promotion Humaine en collaboration avec les organisations partenaires.

L’avènement du Coronavirus depuis fin décembre 2019 a mis la planète terre au supplice. Pour éviter une forte propagation du virus chez les couches les plus vulnérables au Bénin, le SSPH/OCPSP, ses organisations partenaires notamment La Chrysalide,
Regard Fraternel, Le Laurier, la Fédération des Associations des personnes handicapées en République du Bénin avec la collaboration de l’Agence nationale pour la protection civile (ANPC) essaie de réveiller la population à travers une campagne gigantesque de sensibilisation.

Après plusieurs communes visités, les ambassadeurs anti-Covid-19 ont été bien reçus une fois encore à So-Ava. Tout est parti d’un tête avec le maire de la commune lacustre dans la matinée de ce mercredi 22 avril 2020. On retient donc la joie du maire Sergio Hazoumè aussi très préoccupé par la lutte contre ce mal du siècle. " Nous sommes très heureux de vous recevoir sur notre territoire. Cette lutte est celle de tous. Nous savons que votre présence va laisser des traces, dans le comportement et le regard de nos administrés sur le Coronavirus", peut-on retenir des propos de l’autorité communale.

La délégation conduite par le commissaire Houessou Georgino,Chef du département de la prévention de L’ ANPC a tenue une séance de sensibilisation avec les personnes handicapées de la commune de So-Ava, ensuite a fait une sensibilisation dans le marché Florin de So-Ava.

Toutes ses actions ont pour objectif de mettre les citoyens en face de leurs responsabilités vis-à-vis du Coronavirus, de mesurer le danger que court chaque individu qui ignore les règles établies par le gouvernement et du danger que représente ce sujet pour son environnement immédiat. Somme toute, les ambassadeurs ont tenu à faire comprendre à la population de So-Ava que le mal existe et très dangereux. De même des sensibilisation ont été faites autour des mesures pour prévenir le mal ( règle d’hygiène prescrites par le gouvernement béninois).

Marcel Candide HINVY Journaliste spécialiste des Questions du Handicap et des droits Humains.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité