fr

fr

Actualités

Le gouvernement béninois néglige les besoins spécifiques des personnes handicapées...

Face au Covid-19 Le Gouvernnement Béninois met en place des mesures qui ne prennent pas en compte les besoins spécifiques des personnes handicées.

En effet, les mesures prises par le gouvernement Béninois pour vaincre le covid-19 sont entre autre :

  • Limitation à l’extrême nécessité des entrées et sorties aux frontières terrestres de notre pays. Seules les traversées indispensables seront autorisées en liaison avec les autorités des pays voisins. Des mesures de renforcement du contrôle seront appliquées pour la mise en quarantaine systématique de toute personne suspecte ou qui tenterait de contourner le dispositif .
  • Restriction de la délivrance des visas d’entrée au Bénin
  • Mise en quarantaine systématique et obligatoire de toute personne venant au Bénin par voie aérienne. En conséquence, le Gouvernement a décidé de la réquisition d’un millier de chambres d’hôtel à cette fin. Les frais de quarantaine des nationaux seront assurés par l’Etat tandis que les non nationaux supporteront par eux-mêmes lesdits frais.
  • Suspension de toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du Gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas d’urgence absolue. Les structures et les personnes du secteur privé sont invitées à observer la même prudence .
  • Suspension de toutes les manifestations et tous autres événements non essentiels à caractère sportif, culturel, religieux, politique et festif .
  • Suspension des préparatifs du pèlerinage à la Mecque en cohérence avec les dispositions prises par les autorités saoudiennes .
  • Obligation pour les transporteurs en commun de doter leurs employés ainsi que les passagers en masques ou bavettes appropriés, et de respecter les distances de sécurité sanitaire entre occupants .
  • Recommandation aux personnes éplorées de limiter au strict minimum les obsèques de leurs défunts et de différer les manifestations subséquentes .
  • Recommandation aux responsables religieux de faire respecter, lors des cultes, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre fidèles, d’éviter les poignées de mains, les accolades et tous autres gestes contaminants .
  • Obligation pour les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, de prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, la distance de sécurité sanitaire entre eux .
  • Mise à disposition par l’Etat, au profit des pharmacies, supermarchés et autres structures, de stocks de masques de protection dont les prix seront encadrés pour rester accessibles à l’ensemble de nos concitoyens .

Toutes ces mesures ne tienne pas en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées,elles s’indignent et se disent délaissées en pleine crise sanitaire. Celles qui ont une activité sont pour la plupart des artisans qui vivent au jour le jour et ces activités sont bloquées. Elles sont aussi affectées par les difficultés liées aux restrictions concernant le transport en commun, elles manquent de ressources pour s’approvisionner en vivres”. Quant aux informations, communiqués sur la Covid-19, toutes les personnes handicapées ne sont pas ciblées. Les communiqués télévisés ne sont pas en gros caractères pour faciliter la lecture. Nous apprécions la traduction en langue des signes de certains messages télévisés. C’est une très bonne chose car les personnes handicapées auditives sont directement informées. C’est un effort louable, mais toutes les informations et les communiqués ne sont pas systématiquement traduits en langue de signe”, regrette Nassirou Domingo. Et de poursuivre, ” il serait bien de faire en sorte que les organisations de personnes handicapées soient plus informées afin de leur porter la bonne information. Il serait aussi louable que les médias contribuent en communiquant sur la nécessité de tenir compte, à tout prix, des personnes handicapées”. Les communiqués télévisés ne sont pas en gros caractères pour faciliter la lecture.il existe néanmoins quelques traduction en langue des signes de certains messages télévisés mais pas toutes. De même, l’accès des personnes handicapées aux masques, gants et autres matériels de protection est loin d’être une garantie.les personnes handicapées sont exposées aux dangers de contamination, de propagation du virus et même de mort car certaines personnes handicapées sont dépendantes et ont besoin d’une assistance permanente. Par ailleurs, les dispositifs de lavage de mains ne sont pas aussi adaptés aux personnes handicapées moteurs qui peuvent continuer d’être source de propagation.
Il y a donc plusieurs choses à faire car,que nous soyons personnes handicapées ou non nous sommes égaux et un un attention particulier doit être porté vers les personnes handicapées.

Houssena MOUSSA rédactrice PROADIPH BÉNIN

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité