fr

fr

Articles de presse

La COPHCI lance un appel pour l’inclusion politique des personnes handicapées en Côte d’Ivoire

Le vendredi 19 juin 2020, le Président de la Confédération des Organisations des Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire, monsieur Koné Aboubacar, a animé une conférence de presse au siège de la Confédération. Cette conférence a été le cadre idéal pour lancer un vibrant plaidoyer en faveur de la participation politique et citoyenne des personnes handicapées dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire. Nous vous partageons le contenu de son intervention.

Table de séance de la conférence de presse

La COPH-CI invite les acteurs concernés à participer à la promotion des droits citoyens et politiques des personnes handicapées en Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire amorce dans quelques mois une étape importante de son évolution démocratique par l’organisation des élections présidentielles et législatives.

L’élection présidentielle ivoirienne de 2020, a lieu le 31 octobre 2020 afin d’élire le Président de la République de Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire compte 453.453 personnes selon le Récemment général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014 dont 235 342 en âge de voter.
Bien que le pays ait ratifié en 2014 la convention internationale relative aux droits des Personnes vivants avec un handicap et qu’il existe une Direction de la Promotion des Personnes Handicapées (DPPH), la pleine et effective participation politique des Personnes vivants avec un handicap n’est pas encore une réalité. En effet la convention relative aux droits des Personnes vivants avec un handicap dont l’article 29 porte sur la participation à la vie politique et à la vie publique, elle est loin d’être effective.

Ainsi, en matière de prise de décisions, de nombreuses barrières subsistent comme :
Le manque d’informations accessibles sur les réunions et consultations publiques, les partis politiques, le vote et l’inscription sur les listes électorales ;

Les barrières physiques pour accéder aux bâtiments publics, y compris aux tribunaux, aux centres d’inscription sur les listes électorales et aux bureaux de vote ;

L’absence de disposition pendant la période de campagne électorale pour les personnes handicapées afin qu’elles aient accès aux informations dans les médias, au cours des meetings des différents candidats et des débats ;

L’absence de disposition pour la prise en compte des besoins spécifiques des personnes vivants avec des handicaps sensoriels en termes d’interprétation en langue de signes ou encore de production de support de communication en braille.

• A cela s’ajoute l’inaccessibilité physique des espaces clés d’expression tels que les sièges de la Télévision et de la Radio Nationale. Au demeurant, la thématique du handicap semble ne pas constituer un axe prioritaire pour les différents acteurs au regard du fait qu’elle est très peu ou maladroitement abordée. C’est donc tout naturellement que les Personnes vivants avec un handicap accordent très peu d’intérêt aux processus électoraux avec pour conséquence leur faible participation aux scrutins.

La COPH-CI invite par conséquent à une synergie d’action des acteurs cibles du projet et recommande :
-  Aux organisations des Personnes handicapées de Côte d’Ivoire à se mobiliser massivement pour leur participation pleine et effective à la vie politique en s’inscrivant sur les listes électorales afin de prendre part aux processus électoraux ;

- A la Commission Électorale Indépendante CEI, à faciliter l’accès aux lieux et bureaux de votes aux personnes handicapées par la prise en compte de leurs besoins spécifiques ;

- Aux partis politiques, à inclure dans leurs programmes politiques la thématique du handicap et à prioriser les actions visant à informer et à sensibiliser les personnes handicapées à participer aux processus électoraux ;

- Aux médias, à prendre en compte les besoins d’information des personnes handicapées en faisant de la communication accessible un outil important pour faciliter l’accès à l’information ;

- Aux leaders communautaires, à sensibiliser les personnes handicapées de leur communauté à s’impliquer davantage dans les processus électoraux pour faire entendre leur voix.

Photo de famille après la conférence de presse

La COPH-CI adresse ses remerciements à tous ses partenaires de mise en œuvre du projet notamment :
Le gouvernement Ivoirien à travers le premier ministre ;

L’union européenne et CBM pour leur appui technique et financier sur le projet de renforcement de la participation politique et citoyenne des personnes handicapées de Côte d’Ivoire en cours d’exécution dans les localités de Yopougon, Abobo, Port Bouët, Bouaké, Daloa ;

Les organisations de promotions des droits des personnes handicapées en Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan le 19-06-2020
Pour la COPH-CI
Le Président du Conseil D’Administration
KONE ABOUBACAR

Bohouo Kadélé Elvige Vincent,
Juriste, Consultant sur les thématiques liées au Handicap

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité