fr

fr

Actualités

L’accessibilité aux personnes à mobilté réduite au BURKINA FASO

Depuis plusieurs années, la promotion et la protection des droits de la personne handicapée s'inscrit au rang des politiques publiques majeures des autorités. Cependant, en dépit des textes et des institutions de protection des droits des personnes handicapées, des formes de discrimination s et de violences demeurent présentes. La situation des personnes handicapées n'est pas reluisante au Burkina Faso. Elles font face à de nombreuses difficultés qui entrave la pleine jouissance des droits qui leurs sont reconnus par les instruments juridiques. En effet, la question de la mobilité pose de sérieux problème pour ces derniers.

Elle amène la personne a avoir une autonomie de déplacement limité. De ce fait, une grande partie des bâtiments publics et privés, des moyens de transports, des voies publiques, des logements, des services leur deviennent inaccessibles. À titre illustratif, nous remarquons dans les universités publiques et écoles l’absence des rames d’accès et toilettes sont inadaptées et en plus la programmation des devoirs sont faites sans tenir compte de la personne handicapée. Notons également la tragique histoire qui s’est déroulée à l’ENAM lors de la composition des concours spécifiques pour les personnes handicapées qui s’est tenue en 2017 où les salles n’étaient pas adaptées pour recevoir les personnes handicapées(physique, visuel)Ce qui a occasionné d’énormes blessés.

Malgré les différents problèmes que rencontrent ces derniers, force est de reconnaître les efforts consentis par le gouvernement pour l’amélioration de leurs conditions de vie. À ce niveau on peut souligner l’adoption des lois en leur faveur, des écoles spécialisées ont été construites (CEFISE, ABPAM), les concours de la Fonction publique sont ouvertes, octroie des bourses aux personnes handicapées, des microcrédit. . https://youtu.be/EeXfmsfh194

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité