fr

fr

Activités

L’Atelier de Renforcement des Capacités Des Acteurs De La Société Civile sur L’analyse Des Politiques Éducatives Et Des Instruments Juridiques Internationaux

Le Réseau Africain de Campagne pour l’Education pour Tous (ANCEFA) et son partenaire la Fédération Ouest africaine des Associations des Personnes Handicapées (FOAPH) organisent à Lomé au TOGO du 21 au 25 Janvier 2019, l’atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur l’analyse des politiques éducatives et des instruments juridiques internationaux qui sera suivi d'un atelier sur la constitution, le fonctionnement, et les étapes décisionnelles des instances sous-régionales et régionales.

Les deux ateliers réunissent les principaux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet d’éducation inclusive dans le Sahel- NORAD, les représentants des Ministères de l’éducation du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Togo, et les média qui travaillent activement à améliorer les politiques éducatives pour qu’elles soient de plus en plus inclusives.

Les ateliers sont facilités par une personne ressource de l’Institut International de Planification de l’Education (IIPE) du Pôle de Dakar, une personne ressource de la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées (FNPH) et un consultant indépendant.

Le projet NORAD est un projet régional d’éducation inclusive au Sahel qui vise à contribuer à une éducation inclusive et de qualité pour les filles et les garçons marginalisés au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

nous vous invitons retrouver ci-dessous l’Intervention de Francesca PIATTA, Coordinatrice des projets régionaux d’éducation inclusive à d’Humanité& Inclusion.

Honorables représentants des Ministère de l’Education du Togo, du Mali, du Niger et du Burkina Faso, chers partenaires de ANCEFA, de la FOAPH, des Fédérations nationales des organisations de personnes handicapées, des coalitions nationales Education pour Tous, collègues de HI, représentants des médias, honorables invités,
C’est pour moi un honneur de participer à cet important atelier atour despolitiques éducatives inclusives.

Cet atelierconstitue une étape clés dans le processus de plaidoyer conjoint en faveur de l’éducation inclusive qui réunit ANCEFA, la FOAPH et HI dans le cadre du projet NORAD (Education Inclusive au Sahel) mis en œuvre au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Démarrée en fin d’année 2017, pour une durée de 4 ans, l’intervention vise à créer un environnement d’apprentissage inclusif aux niveaux local, national et sous régional pour assurer une éducation de qualité pour les filles et les garçons marginalisés y compris les filles et les garçons handicapés, en intervenant au niveau des politiques, des services et de la communauté.

Pour ce faire, le projet utilise une approche globale multi acteurs pour soutenir les communautés, les acteurs de l’éducation et les organisations de la société civile pour inclure les enfants marginalisés dans les écoles ordinaires à l’aide de pratiques d’éducation inclusive.

Au cours des dernières années, au Burkina Faso, au Mali et au Niger, les politiques en matière de scolarisation des enfants handicapés ont évolué et on est passé progressivement du soutienexclusif de l’enseignement spécialisé à l’expérimentation de l’éducation inclusive dans les écoles ordinaires. Les gouvernements commencent à exprimer un engagement manifeste en faveur de l’éducation inclusive, avec des avancées au niveau des lois, des politiques publiques et des stratégies éducatives.
Cette évolution s’inscrit dans un contexte international favorable marqué par l’adoption des Objectifs de développement durable en 2015 ainsi par le Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des peuples relatifs aux Droits des personnes handicapées en Afrique en 2018.

Il s’avère donc nécessaire de mener un plaidoyer fort et soutenu à tous les niveaux pour que les gouvernements respectent leurs engagements pour une éducation inclusive de qualité en définissant et en mettant en œuvre des lois, des politiques et des budgets plus inclusifs.

Ces efforts de plaidoyer ont comme préalable, un travail rigoureux d’analyse des politiques publiques et d’amélioration des connaissances sur le fonctionnement et le rôle des instances régionales et sous régionales(telles que l’UA, la CEDEAO, l’UEMOA, la CONFEMEN) qui pourront ciblées par les actions de plaidoyer conjoint.

Nous remercions beaucoup ANCEFA pour l’organisation de cet atelier et nous nous réjouissons de l’esprit de collaboration et de partage entre les partenaires qui a caractérisé la phase de préparation et qui constitue un gage de réussite de l’activité ainsi que de nos futures actions communes de plaidoyer.

Mamadou SISSOKO
Coordinateur PROADIPH

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité