fr

fr

Activités

Femmes et handicap : l’injustice d’une double discrimination

 Etre femme et handicapée, c’est trop souvent une double discrimination, c'est à dire la discrimination basée sur le genre et celle basée sur le handicap.

Les femmes handicapées représentent 19,2% de la population féminine mondiale. Malgré leur nombre, leur situation précaire n’attire pas assez l’attention. Pourtant, les rares études qui existent, montrent clairement la vulnérabilité de ces femmes. Par exemple : 80 % des femmes ayant un handicap dans les zones rurales africaines n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins et sont dépendantes de leurs proches.

Ainsi, selon l’article 6 de la Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées qui traite des femmes handicapées :

1. Les États Parties reconnaissent que les femmes et les filles handicapées sont exposées à de multiples discriminations, et ils prennent les mesures voulues pour leur permettre de jouir pleinement et dans des conditions d’égalité de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales.

2. Les États Parties prennent toutes mesures appropriées pour assurer le plein épanouissement, la promotion et l’autonomisation des femmes, afin de leur garantir l’exercice et la jouissance des droits de l’homme et des libertés fondamentales énoncés dans la présente Convention.

Quelques solutions pour palier aux discriminations :
- La sensibilisation au handicap en tant que question liée aux droits de l’homme en favorisant la compréhension et la reconnaissance de cette perspective.

- Encourager les États et les organisations d’intégration régionales à devenir parties à la Convention et à la mettre en œuvre.

- Encourager et appuier le système de défense des droits de l’homme dans sa totalité pour l’intégration des droits des personnes handicapées, conformément à la Convention.

- Les Nations Unies doivent apporter leur appui à la Convention sur les droits des personnes handicapées.

- Grâce à son unité Handicap International, favorise la lutte contre la discrimination en renforçant les capacités nationales grâce à des services consultatifs, des initiatives de recherche et d’analyse, des services apportés aux mécanismes intergouvernementaux et techniques. Il s’engage aussi avec la communauté élargie pour conclure des partenariats, sensibiliser et mobiliser des appuis en faveur de l’intégration de mesures antidiscrimination dans la législation, les politiques ou les programmes.

L’expérience de Handicap International sur le terrain montre également que les femmes handicapées souffrent de la violence et sont également exclues des services de base (éducation, santé, travail, protection). Nous reviendrons dans nos prochains numéros, la question des violences faites aux femmes handicapées.

SALAHOU YEKINI Abdoul-Wahab

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité