fr

fr

Actualités

Femme handicapée et le mariage

La Femme handicapée est - elle exclue du droit au mariage? Et si non, pourquoi tant de discriminations et de violences à son égard ?

En effet, considérée comme le sexe faible, la femme occupe le second rang après l’homme. A son statut de femme, synonyme d’infériorité,..., s’ajoute ensuite celui du handicap. Ceci étant, les femmes handicapées ont double statut. Cependant, elles sont avant tout des femmes comme les autres, des femmes à part entière et doivent pleinement jouir de tous leurs droits sans exception aucune. Les documents juridiques notamment la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en son article 16 et la Convention des Droits des Personnes Handicapées en son article 23 ne reconnaissent - elles pas à toutes les femmes sans exception le droit au mariage ?

Que se passe t-il concrètement ?
Force est de constater que ce qui constitue un droit inaliénable les fuit. La preuve, certains hommes, pour n’avoir aucun respect du droit au mariage de la femme handicapée, se jouent d’elles abusivement, impunément et ainsi leur compliquent la situation dès lors qu’ils les cottoient et entretiennent avec elles de relations intimes.Très fréquemment, ils les enceintent et s’en débarrassent comme on jette une orange après l’ avoir éventrée. N’est-ce pas cruel et criminel de vouloir mettre la vie d’une femme handicapée enceintée vulnérable en danger ? Conséquence, la majorité des femmes handicapées ayant vécu ces situations sont toutes traumatisées.

Quels en sont les mobiles des hommes ?
C’est un secret de polichinelle. la réelle intention de la plupart de ces hommes qui cottoyent les femmes handicapées s’inscrit dans cette trilogie : coucher avec, puis enceinter et puis abandonner. Jamais, ces hommes n’ont aucunement l’intention de prendre ces femmes handicapées en mariage. La cause, ils sous estiment les réelles capacités des femmes handicapées et trouvent que se marier avec elles est non seulement une faiblesse mais aussi et surtout une honte. Et pourtant, ils trouvent normal de se servir d’elles comme un instrument de jouissance sexuelle.

Que retenir ?
Les femmes handicapées ont de potentialités qui hélas sont méconnues par la société.De ce fait, se limiter sur leur handicap pour les sous estimer ou porter des jugements sur elles cartent de leur valeur et violent ainsi leur droit.Ceci constitue un crime de l’aise majesté à leur égard. Toutefois voir au delà du handicap permet de découvrir leurs valeurs et leurs potentialités. Somme toute, on note le fait que quelques unes des femmes handicapées sont au foyer ; toutefois, la plupart sont exposées et souvent victimes des abus sexuels à cause de leur situation d’ handicap. De ces violences sexuelles sont sorties des grossesses indésirées qui viennent compliquer davantage leur situation. Alors quel avenir est - il réservé à ces femmes handicapées si l’État togolais ne trouve pas d’alternative pour réduire ou éradiquer ces violences à l’égard de la femme handicapée ?

Que faire ?
La mise en application de la Convention des Droits des Personnes Handicapées (CDPH) par l’Etat togolais contribuerait non seulement à la réduction de ces violences à l’égard des femmes handicapées mais aussi au respect des droits des personnes handicapées en général.

ALIPUI.A.Enyonam, rédactrice PROADIPH/TOGO

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité