fr

fr

Activités

FOAPH, lancement du Programme de Renforcement de Capacités pour l’Inclusion des Personnes Handicapées (PROGRECIPH)

le 30 mars 2019 à Niamey a été lancé le projet PROGRECIPH financé par l'Union Européenne et mis en œuvre par la PNPH en consortium avec la FEMAPH, la FETAPH, HI et la FOAPH.

Monsieur le Directeur Général de l’Action Sociale, représentant la Ministre de la Population ;
Madame la Directrice en charge de la Promotion des Droits des Personnes Handicapées ;
Monsieur le Président de la FEMAPH ;
Monsieur le Président de la FETAPH ;
Monsieur le Président de la FNPH ;
Mesdames et Messieurs les Partenaires au développement ;
Monsieur les Représentants des Associations et ONG de Développement ;
Mesdames et Messieurs les Présidents ou Représentants des différentes fédérations ouest africaines des personnes handicapées ici présents ;
Monsieur le Représentant Pays d’Humanité & Inclusion ;
Monsieur le représentant des ONG ;

Honorables invités en vos rangs, fonctions, titres et grades respectifs,
C’est un réel plaisir et un grand honneur pour moi de prendre la parole, au nom de toutes les personnes handicapées de l’Afrique de l’Ouest, et à mon nom propre, pour vous souhaiter la chaleureuse bienvenue à la présente cérémonie qui consacre le lancement du Programme de Renforcement de Capacités pour l’Inclusion des Personnes Handicapées (PROGRECIPH).

Mesdames et Messieurs, distingués invités,

Faut-il le rappeler, la Fédération Ouest Africaine des Associations de Personnes Handicapées (FOAPH) a été créée en Novembre 1981 à Lomé (au Togo) avec son siège basé à Niamey (Niger).
La FOAPH est composée par les 16 fédérations nationales de l’Afrique de l’Ouest. Elle est, elle-même, membre du FAPH, de la PANAPH et de l’OMPH.
Elle a pour objectifs, entre autres, de :
 Promouvoir les droits des personnes handicapées et leur inclusion dans les programmes des ONG de développement, des gouvernements, des employeurs publics et privés et du grand public en Afrique de l’Ouest ;

 Renforcer la capacité des fédérations nationales membres pour promouvoir les droits et l’inclusion des personnes handicapées et renforcer la mise en réseau et les partenariats régionaux.

La FOAPH vise à renforcer et unifier les voix représentatives des OPH et des personnes handicapées en Afrique de l’Ouest.
Mesdames et Messieurs, distingués invités,
Pour rappel, il vous souviendra que les Nations Unies ont adopté le 13 décembre 2006, la convention relative aux droits des personnes handicapées et qui a été ratifiée par la plupart des pays en général et ceux de l’Afrique de l’Ouest en particuliers.
Bien évidemment, nos Etats déploient des efforts pour sa mise en œuvre efficace afin de garantir tous les droits de l’Homme pour toutes les personnes handicapées conformément à l’objet même de cette convention.
Cependant, il apparait clairement que malgré quelques progrès réalisés dans tous les pays de la sous-région, les conditions de vie des personnes handicapées en Afrique de l’Ouest ne sont guère reluisantes car beaucoup reste à faire.
Beaucoup de pays de l’Afrique de l’Ouest n’ont, jusque-là, pas harmonisé leur législation avec la CDPH ni adopté un plan d’action de sa mise en œuvre.
De même, on peut noter :

• La faible connaissance et la faible application, des textes nationaux relatifs à la promotion des droits des personnes handicapées, et la CDPH par les services étatiques et autres acteurs du développement ;

• La faible, voire la non-participation des Organisations de Personnes Handicapées, dans les instances de conception, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques, plans et programmes de développement tant au niveau national que sous régional ;

• La très faible prise en compte des besoins des personnes handicapées dans la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des plans et programmes de développement ;

• La faible connaissance de la CDPH par les institutions/organisations nationales et sous-régionales de développement ;

• L’absence de vision commune et de stratégie au niveau régional doublée du faible engagement de la coopération régionale et internationale pour une mise en œuvre efficace de la convention.
C’est pour toutes ces raisons que les personnes handicapées de l’Afrique Ouest, à travers la FOAPH, ont élaboré un plan stratégique dont la mise en œuvre contribuera, sans nul doute, à l’atteinte des ODD dans nos pays respectifs.
Et notre conviction est qu’aucune politique, aucun programme de développement élaboré dans nos Etats ne serait inclusif tant que les personnes handicapées ne sont pas pleinement impliquées à toutes les étapes c’est-à-dire de sa conception, son élaboration, sa mise en œuvre son suivi et son évaluation.

Mesdames et Messieurs, distingués invités,

Le plan stratégique 2015-2019 de la FOAPH a été soumis à l’Union Européenne à travers un projet intitulé Programme de Renforcement des Capacités pour l’Inclusion des Personnes Handicapées (PROGRECIPH) qui a eu la chance d’être financé par l’UE par l’octroi d’une subvention de plus de 3,5 millions d’euro soit plus de 2 milliards de francs CFA.
Cela contribuera, sans nul doute, à ne laisser personne de côté dans ce formidable processus de développement inclusif dans lequel se sont engagés les dirigeants du monde entier à travers l’agenda 2030. Agenda, également, cher à l’Union Européenne.

Mesdames et Messieurs

Je voudrais, avant de terminer mes propos, dire toutes notre reconnaissance à l’Etat du Niger, pour son engagement en faveur du bien être des personnes handicapées et pour avoir accepté la tenue de la présente cérémonie.
Permettez-moi, également, d’adresser notre profonde gratitude à l’Union Européenne pour cette subvention qui contribuera à rendre nos organisations fortes et dont l’appui a permis la réalisation de la présente rencontre.

Nos remerciements, les plus sincères, vont également à l’ensemble de nos partenaires pour les appuis multiples et multiformes à nos organisations.

JE VOUS REMERCIE DE VOTRE AIMABLE ATTENTION !

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité