fr

fr

Actualités

Eglise catholique en Côte d’Ivoire : l’aumônerie des personnes handicapées face aux défis de la COVID-19

Avec l'apparition de la pandémie à coronavirus, les célébrations Eucharistiques s'avèrent un peu difficile pour certaines personnes en particulier les personnes handicapées à cause du respect des mesures prises par le gouvernement.

Depuis Mars 2020, le gouvernement ivoirien a pris des mesures afin d’empêcher la propagation de la maladie de COVID-19, mais parmi ces mesures toutes ne sont pas faciles à appliquer par les personnes handicapées en général et en particulier les personnes handicapées sensorielles.

Cathédrale Saint André de Yopougon
www ledebativoirien.net

Avec le confinement, les célébrations eucharistique ont été suspendues et donne place a des célébrations audio ou audiovisuelles via les médias. Alors que s’il est facile pour un malvoyant de suivre la messe sur les médias il n’en est pas de même pour un sourd-muet ou malentendant car sur les médias ces célébrations ne sont pas interprétées en langue des signes.

Ainsi pour le Père Malan Roland, aumônier diocésain des personnes handicapées de Yopougon : « La situation de Covid-19 est vécue durement chez les personnes handicapées. Par exemple pour une personne qui ne voit pas, elle a toujours besoin d’un guide alors que dans les mesures barrières on parle de distanciation et donc nous leur avons demandé de rester à la maison. Les malentendants eux, n’arrivent pas à vivre les célébrations eucharistiques retransmises sur les médias et tout cela constitue un véritable problème pour notre pastorale en ce moment ».

Notons que face à la situation actuelle, certaines personnes handicapées n’arrive plus à célébrer les messes malgré la réouverture des églises à cause du strict respect des mesures barrières et par manque d’interprétes dans les églises.

Créée en l’année pastorale 2018-2019, dans le Diocèse de Yopougon, par la volonté de l’Evêque, S.Exc. Mgr Jean Salomon Lezoutié, l’Aumônerie diocésaine des malvoyants et des malentendants, qui englobe les personnes malvoyantes, non-voyantes et les malentendantes, sourdes et muettes, s’insère dans le vaste champ de la pastorale des malades ou personnes en situation de handicap pour permettre à de nombreux non-voyants ou malvoyants et malentendants ou sourds de vivre leur foi chrétienne, promouvant leur bien-être moral, matériel et intellectuel.

L’Aumônerie organise des récollections, des retraites, des cours de catéchèse en écriture braille pour les non-voyants et en langue des signes pour les malentendants afin de promouvoir leur intégration au sein de l’Eglise. Elle assure aussi des cours d’apprentissage afin de favoriser leur insertion dans le tissu social et économique.

NGANYIRE TUO
(Rédactrice Côte d’Ivoire)

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité