en

en

News

Difficultés de déplacement des personnes handicapées à Conakry

Les personnes handicapées rencontrent d'énormes difficultés dans leurs déplacements à Conakry en cette période hivernale.

Dans la construction des infrastructures en Guinée, souvent on oublie de tenir compte des besoins des personnes âgées et handicapées. Ces personnes sont confrontées au calvaire quand elles veulent aller d’un endroit à un autre dans la ville. L’état dégradé des routes, des passerelles sans rampes et le manque du civisme de certains citoyens au moment de monter à bord des véhicules font sentir plus leur handicap. Il faudrait que les autorités se penchent sur cette situation dèplorable.

La Guinée, étant un État partie de la convention relative aux droits des personnes handicapées, doit honorer ses engagements en tenant compte de l’accessibilité des personnes handicapées aux édifices publics comme stipulée dans ladite convention: «Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie,

les États Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l’égalité avec les autres: l’accès à l’environnement physique, aux transports, à l’information, aux systèmes de la technologies de l’information et de la communication; aux autres équipements et services ouverts ou fournis au public, tant dans les zones urbaines que rurales.

Ces mesures, parmi lesquelles figurent l’identification et l’élimination des obstacles et barrières à l’accessibilité, s’appliquent, entre autres :
Aux bâtiments, à la voirie, aux transports et autres équipements intérieurs ou extérieurs, y compris les écoles, les logements, les installations médicales et les lieux de travail; Aux services d’information, de communication et autres services, y compris les services électroniques et les services d’urgence.»

Mamadouba BANGOURA

Research about


Newsletter

Subscribe to the PROADIPH Email Newsletter