fr

fr

Actions

Deux Représentants des Personnes vivant avec un Handicap dans la Transition au Burkina

Depuis Novembre 2014, deux personnes handicapées ont été qualifiées par le Collège de désignation des Membres de la Transition pour faire partie du Conseil National de la Transition (CNT), équivalent à l'Assemblée Nationale ou le Parlement

Le Burkina Faso a vécu les 30 et 31 Octobre 2014 un soulèvement populaire historique qui a entrainé la chute du régime en place depuis 27 ans. Avec l’appui de la Communauté Internationale les Forces Vives du pays comprenant les partis politiques notamment de l’opposition, les Forces de Défense et de Sécurité et la multitude des Organisations de la Société Civile ont décidé de mettre en place un pouvoir de la Transition. Une Charte consensuelle a alors été rédigée et adoptée qui définissait la composition et les modalités de conduite de cette Transition. C’est ainsi qu’elle définit les trois pouvoirs politiques constitutionnels habituels. Ce sont le pouvoir exécutif avec un Chef d’État, Président du Faso, Son Premier Ministre et un Gouvernement de 25 membres maximum, le pouvoir législatif confié au Conseil National de la Transition (CNT), donc le Parlement de 90 députés comprenant 40 membres issus des partis politiques dont 30 de l’opposition et 10 du régime déchu (inclusion exige !) et enfin le pouvoir judiciaire avec la même structuration dont le Conseil Constitutionnel avec un nouveau président et les hautes juridictions (Conseil d’État, Haute Cour de Justice, ....)
Au sein du CNT, les différentes sensibilités de la Société Civile devaient être représentées en 25 postes maximum. Les Organisations de Personnes vivant avec un Handicap ont ainsi eu deux postes et les candidats ont du subir des auditions ou tests en vue de leurs recrutements. Sur une dizaine de candidatures présélectionnés deux représentants dont un de la catégorie du handicap visuel et un de la catégorie du handicap moteur ont été retenus. Ainsi Honorable Jonathan Tapsoba de l’Union des Aveugles et Malvoyants et Dr ou Hon. Wamarou TRAORE au compte du Réseau National des Organisations des Personnes Handicapées (ReNOH) siègent depuis le 27 Novembre 2014 au sein de ce Parlement. Il leur revient de participer pleinement aux trois missions principales de l’Assemblée Nationale ou Parlement que sont 1) Voter les lois, 2) Contrôler l’action gouvernementale et 3) Consentir l’impôt, et en plus bien sûr, il faut relever et traiter les préoccupations des populations dont celles des Personnes vivant avec un Handicap. Cette mission est prévue pour s’achever en fin novembre 2015 et en principe un nouveau Président du Faso et de nouveaux Députés auront été élus le 11 Octobre 2015 en toute transparence !!!

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité