fr

fr

Activités

Des Emissions radiophoniques sur COVID-19.

Dans le cadre de la riposte contre covid-19 au Togo, la FETAPH a initié une action de promotion de la résilience des personnes handicapées au COVID-19. Cette action don une 1ère phase a consisté en la remise des dispositifs de lave mains aux associations membres de la FETAPH se poursuit par une 2ème phase qui est l’organisation de 15 émissions radio sur toute l’étendue du territoire togolais.

Avec l’appui financier du Comité International de la Croix Rouge (CICR) sur son Programme de Réadaptation Physique (PRP+), il est organisé des campagnes de sensibilisation des personnes handicapées et de la population en général sur les gestes barrières adaptées aux personnes handicapées.
Ces campagnes sont mises en œuvre par la FETAPH et certaines de ses associations membres dont MONDE RADIEUX, relais de la FETAPH dans la région centrale.
Deux émissions radiophoniques seront animées par MONDE RADIEUX sur 02 stations radio de la place. La 1ère émission a eu lieu le vendredi, 22 mai 2020 sur la radio TCHAOUDJO (100.9 Mhz) sur le thème : « les mesures barrières et les personnes « handicapées ». La 2ème émission a eu lieu le 26 mai 2020 sur les ondes de la radio Centrale FM et a porté sur le thème : « Accès au service de réadaptation en temps de COVID 19 ».
Les invités à cette émission sont messieurs :

AMOUGNOM Dikpedama, Directeur Exécutif de MONDE RADIEUX

PISSANG Blaise, responsable du Centre Régional d’Appareillage Orthopédique (CRAO) de Sokodé

Dr ADI Piréwa, Médécin au CHR Sokodé, membre de l’équipe médicale de riposte à Tchaoudjo

Au cours de ces émissions, ils ont dans un 1er temps, rappelé ce que c’est que COVID-19, son mode de transmission et ses manifestations cliniques avant de donner la situation épidémiologique dans le monde, au Togo et dans la préfecture de Tchaoudjo et les mesures barrières à observer. Dans un second temps, ils ont décrit comment les personnes handicapées vivent la pandémie (aggravation de leur vulnérabilité, aucune mesure particulière dans le plan de riposte, difficulté d’accès au sevice de réadaptation…..) et les difficultés y afférentes (non prise en compte systématique de certains types de handicap : auditifs, visuel et mental dans les actions de sensibilisation).
Pour finir, ils ont proposé des approches de solution pour une meilleure riposte inclusive. Monsieur AMOUGNOM a saisit l’occasion pour lancer un appel aux bonnes volontés afin de collecter des dons quelque nature que ce soit, pour soutenir les moyens de subsistance des personnes handicapées les plus vulnérables.

AMOUGNOM Dikpedama

Rédacteur prodiph/Togo

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité