fr

fr

Actualités

Coupe du Président de l’Union Nationale des Aveugles du Niger

Cinq lutteurs non voyants représentant les cinq arrondissements communaux de Niamey se sont confrontés dans des combats inédits, le mercredi 18 juillet 2018 dans l'enceinte de l'école des aveugles Soli Abdourahamane.

Ces compétitions matérialisent la volonté des premiers responsables de l’ANISAM : l’Association Nigérienne du Sport pour Aveugles et Malvoyants, à promouvoir non seulement les activités sportives des personnes handicapées mais surtout à poursuivre les préparatifs du Sabre national (championnat national de lutte traditionelle), sport roi au Niger. En effet, il importe de rappeler que l’édition précédente du Sabre national a été particulière, car ayant enregistré des combats des personnes handicapées. L’édition de 2017 a ainsi donné le signal de départ pour l’intégration dorénavant des lutteurs handicapés dans la lutte traditionnelle au Niger, décision prise par arrêté. La présente activité dite coupe du président de l’Union Nationale des Aveugles du Niger (UNAN), M. Moussa Nasser fait donc suite à cette décision. Une façon pour l’UNAN et l’ANISAM de confirmer à l’autorité qu’ elle ne s’est pas trompée et que oui, les personnes handicapées disposent aussi bien de capacités autant que les personnes non handicapées. Une façon également de renforcer les liens de cohésion et de fraternité entre personnes handicapées.
Sur la photo : le vainqueur à gauche et le Président de l’UNAN à droite
Au terme des combats, c’est Maliki Moussa qui sort invaincu de la compétition. Son fair-play, sa stratégie et sa concentration lui ont valu le titre de champion communal au détriment de ses challengers Hassane Moussa qui se classe 2e, et Souleymane Aboubacar qui occupe la 3ème place. Il (le vainqueur) reçoit ainsi une canne blanche, une enveloppe de 10.000fcfa et un carton de pâtes alimentaires. Prix symbolique peut-être, mais très significatif pour les organisateurs qui se disent satisfaits d’avoir atteint les objectifs recherchés. Ils envisagent d’ailleurs d’autres compétitions, cette fois-ci au plan régional. Disons en somme que les combats se sont déroulés en présence d’une foule émerveillée, et dans une atmosphère de convivialité et dans la communion des coeurs et des esprits.

HAHADOU Bissoundi pour la FNPH.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité