fr

fr

Documents

Côte d’Ivoire/ ouverture d’un centre artistique pour les malvoyants

Les malvoyants de côte d'Ivoire ont désormais un centre artistique

Rejetés parfois par leur famille, désormais les malvoyants en Côte d’Ivoire pourront s’exprimer et participer aux développements artistiques et culturels du pays. Le nouveau centre Zoé pour les non-voyants a ouvert ses portes officiellement le vendredi 14 septembre au riviera II. Ce centre artistique réservé aux non-voyants est, selon Hyol Santé, présidente de l’Ong Esaïe et donateur dudit centre, le premier du genre en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Il va abriter, dit-elle, trente-cinq (35) pensionnaires qui seront hébergés et nourris sur le site. « Nous voulons avoir une nouvelle génération de personnes handicapées qui peuvent se réaliser eux-mêmes. Nous voulons prouver que la perte de vue n’empêche la réussite  », a fait savoir Hyol Santé. La formation pour les non-voyants s’effectuera en 4 années.

Tous les métiers artistiques seront enseignés ainsi qu’un cours portant sur le massage professionnel.

Les bénéficiaires de cette initiative ont présenté une comédie musicale, au cours de la cérémonie d’ouverture de l’établissement, afin de prouver aux personnels de l’établissement financier, Standard Chartered Bank et aux invités, leur détermination et leur dévouement pour le métier artistique.

« Nous voulons donner une opportunité aux étudiants malvoyants. Notre slogan, c’est d’être présent pour notre communauté. Nous sommes un acteur économique en Côte d’Ivoire, alors nous devrons appuyer la partie publique. Nos actions visent plus les populations discriminées », a indiqué Anne-Edith Kouassigan, directrice communication et des relations extérieures au sein l’établissement financier qui met en avant son programme de prévention de la cécité.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité