fr

fr

Actualités

Côte d’Ivoire/ les personnes handicapées face la pandémie de COVID-19

Il faut garantir aux personnes handicapées ou les personnes plus exposées aux risques l’accès aux informations et aux services essentiels

La pandémie de COVID-19 expose de nombreuses personnes en situation de handicap en particulier les personnes sourdes et malvoyants à des risques particulièrement élevés du fait de leur non accessibilité aux informations de sensibilisation sur les dangers de la pandémie. Dans le cadre de leur lutte contre la pandémie, le gouvernement ivoirien devrait faire des efforts complémentaires pour protéger les droits des personnes handicapées. Toutes informations de sensibilisation devrait faire acte de traduction en langues des signes et par tout autre moyen facilement accessible par les personnes handicapées.

Même dans des circonstances normales, les personnes en situation de handicap sont parmi les plus marginalisées et stigmatisées. Si le gouvernement Ivoirien n’agit pas rapidement pour intégrer les besoins des personnes handicapées dans leurs réponses au COVID-19, celles-ci resteront exposées à un fort risque d’infection et de décès, alors que la pandémie se propage.

Les personnes handicapées présentent des pathologies chroniques ou certains handicaps affectant leur capacité respiratoire par exemple peuvent être exposées à un risque particulier de morbidité ou de mortalité en cas d’infection par le virus COVID-19.

Pour les autres, le fait d’avoir un handicap ne les expose pas en soi à un risque d’infection plus élevé, les met en danger du fait de la discrimination et des obstacles qu’elles rencontrent pour avoir accès aux informations, aux services sociaux ou aux soins médicaux.

Dans cette pandémie à l’évolution rapide, l’information est essentielle pour que les personnes handicapées puissent prendre des décisions sur la façon de se protéger et d’accéder aux produits et services de première nécessité pendant la quarantaine et le confinement volontaire. Le gouvernement Ivoirien, à tous les niveaux, devrait fournir des informations précises, accessibles, les méthodes de prévention et les services tout accessible aux personnes handicapées.

Afin de garantir que les personnes handicapées ne soient pas privées d’informations d’importance vitale, les stratégies de communication ivoirienne devraient prévoir une interprétation professionnelle en langue des signes pour les annonces télévisées, des sites Internet accessibles à des personnes ayant différents handicaps et des services téléphoniques dotés de fonctions texte pour les personnes sourdes ou malentendantes. Les campagnes de communication devraient employer un langage simple pour favoriser la compréhension.

Le gouvernement Ivoirien devrait également tenir compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap lorsqu’ils mettent en place leurs stratégies de prévention. Par exemple la distribution en masse c’est à dire en quantité suffisante de kits gel hydroalcoolique, de savon liquides, de masques et de gants aux personnes handicapées. il faudrait aussi mettre en place des directives complémentaires sur le lavage des mains et la règle de distanciation pour les personnes handicapées qui ne peuvent pas se laver les mains souvent, qui vivent seules ou qui n’ont pas accès à une source d’eau suffisante pour l’hygiène.

Face à la fermeture des établissements scolaires, le ministre de l’éducation nationale a mis en place un enseignement à distance. Les enfants présentant divers handicaps peuvent en être exclus si l’enseignement en ligne ne leur est pas accessible, notamment à travers des supports et stratégies de communication adaptés et faciles d’accès. Le gouvernement devrait également veiller à ce que des supports et programmes pédagogiques soient accessibles aux enfants aveugles et malvoyants et mis à la disposition des élèves qui n’ont pas accès à Internet. Sans le soutien du gouvernement, les parents peuvent avoir du mal à apporter tout l’éventail de services dont leurs enfants peuvent bénéficier dans les établissements scolaires.

L’une des mesures les plus importantes que le gouvernement Ivoirien puisse prendre pour protéger les personnes handicapées tout au long de la durée de la pandémie de coronavirus est de les consulter régulièrement pour veiller à ce que les mesures mises en place répondent à leurs besoins car si cette tranche de population que sont les personnes handicapées sont laissées de côté dans la lutte contre le COVID-19, ce sont d’autres catastrophes qui se profilent.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité