fr

fr

Documents

Côte d’Ivoire : bonne nouvelle pour les personnes handicapées sensorielles du diocèse de Yopougon

Msgr Jean Salomon Lezoutier Evêque du diocèse de Yopougon , a nommé, deux aumôniers en charge des personnes handicapées sensorielles depuis la rentrée pastorale 2018-2019.

Msgr Jean Salomon Lezoutier, Evêque du diocèse de Yopougon
africa.la-croix.com

Le diocèse de Yopougon, dans l’ouest d’Abidjan, veut se rapprocher davantage des personnes handicapées sensorielles. Ainsi pour cette rentrée pastorale, l’évêque du diocèse de Yopougon, Mgr Jean Salomon Lezoutier, a nommé le père Wilfried Bogui aumônier de la pastorale pour les sourds et malentendants, et le père Roland Malan aumônier de la pastorale pour les non-voyants.

Ce fut un grand honneur pour les personnes handicapées sensorielles du diocèse de Yopougon car depuis quelques années déjà, elles sont formées à la catéchèse et reçoivent les sacrements dans ce diocèse ivoirien.

Pour le Père Wilfred Bogui « C’est une pastorale chère à notre père évêque qui nous envoie en mission auprès de nos frères et sœurs sourds et non-voyants car ils sont nombreux à vouloir recevoir les sacrements. Ces personnes en situation de handicap, sont, en général, marginalisées dans la société, et notre rôle, en tant que pasteur est de les réintégrer dans la communauté chrétienne et dans la société. »

Le père Wilfried Bogui, aumonier de la pastorale pour sourds et malentendants du diocèse de Yopougon
africa.la-croix.com

Le rôle des aumôniers diocésains sera de recenser ces personnes handicapées sensorielles, de superviser leur catéchèse, d’organiser des récollections, pèlerinages et retraites, et de leur administrer les sacrements. Sur le plan social, ils seront chargés de répertorier les besoins et les projets de ces chrétiens en vue d’apporter des solutions selon les disponibilités du diocèse.

La nomination des aumôniers vient renforcer le travail effectué depuis quelques années par des bénévoles de ce diocèse qui abrite les deux institutions nationales de formation d’insertion des personnes handicapées sensorielles : l’École Ivoirienne pour les sourds (ECIS) et l’Institut national ivoirien pour la promotion des aveugles (INIPA).

Le plus grand défi pour les nouveaux aumôniers est de trouver des solutions face au refus des parents de personnes handicapées sensorielles de laisser venir leurs enfants à l’école ou à la messe.

En effet, à la cathédrale Saint André, tous les dimanches à la messe de 8 heures, une équipe d’interprètes se charge de traduire la messe en langue des signes pour faciliter la compréhension aux fidèles sourds et malentendants.

« Nous allons sensibiliser les parents et leur demander de croire à la nouvelle pastorale pour les non-voyants et les malentendants. Nous allons faire le tour des paroisses pour demander aux familles de ne pas les cacher et qu’elles participent elles aussi à nos activités » assure le père Wilfried Bogui

NGANYIRE TUO
(Rédactrice Côte d’Ivoire)

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité