fr

fr

Activités

Côte d’Ivoire/ Séminaire de renforcement des capacités des responsables des associations des Sourds.

Le samedi 07 Décembre 2019 à l'Institut Ivoirien pour la Promotion des Aveugles, s'est tenu un séminaire de renforcement des capacités des responsables des associations des Sourds organisé par la Fédération des associations des Sourds de côte d'Ivoire (FASOCI).

Dans le cadre de son programme d’activités 2019, la fédération des associations des Sourds de côte d’Ivoire (FASOCI) a tenu à organiser un séminaire de formation pour le renforcement des capacités des responsables des associations des Sourds. Ce séminaire avait pour thème « la vie associative pour un avenir meilleur des Sourds ».

Le formateur Monsieur GRAH MAURICE, chef de service en charge des OPH à la Direction pour la promotion des personnes handicapées (DPPH) a tenu à encourager chaque participant à avoir le dos large pour bien gérer sa responsabilité.
Après avoir rappelé le thème, Monsieur GRAH a demandé l’avis de chaque participant concernant le mot “ASSOCIATION”. Selon Monsieur GRAH, s’associer c’est se mettre ensemble pour être plus fort, pour défendre les intérêts afin d’atteindre un objectif collectif, un mieux être.

L’occasion a été donné au formateur de rappeler les participants sur l’importance et le processus d’obtention de l’agrément d’une association. Aussi a t-il rappeler les pouvoirs du Président d’une association et de son bureau exécutif.

Enfin a-t-il dit qu’une fédération est un regroupement d’associations et chaque association doit avoir un représentant au sein de la fédération, qui forment les membres du conseil d’administration de ladite fédération.

Notons que selon Monsieur GRAH, pour être membre d’une association, il faut remplir ses devoirs envers l’association (cotisation, adhésion et autres). Tout membre ne remplissant pas ces conditions est considéré comme ne faisant pas parti de l’association et n’a aucun droit dans l’association.

Une fédération sur le territoire National ne peut qu’adhérer à un groupement de fédération par exemple la COPHCI.

Pour finir, le formateur a exhorté toutes les associations à adhérer à la fédération car c’est par elle que le gouvernement écoute la voix des associations des Sourds en Côte d’Ivoire.

En ce qui concerne les conflits au sein des associations, il a dit que ceux ci doivent être régler avec amour et courtoisie. La communauté des Sourds doit cultiver la solidarité au sein de la fédération car c’est par cette vertu que la fédération avec toutes les associations en son sein sera mieux vue et soutenue par les autorités. Se rapprocher les uns des autres “c’est devenir fort", se diviser "c’est devenir faible”.

N’GANYIRE TUO Rédactrice Côte d’Ivoire

A

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité