fr

fr

Activités

Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées, quelques définitions des terminologies liées au handicap

La question du handicap fait appel à d'autres termes et mots compte ténu de sa complexité liée aux différents types de handicap qui existent.

Aux fins de la présente Convention, on entend par :

Communication : entre autres, les langues, l’affichage de texte, le braille, la communication tactile, les gros caractères, les supports multimédias accessibles ainsi que les modes, moyens et formes de communication améliorée et alternative à base de supports écrits, supports audio, langue simplifiée et lecteur humain, y compris les technologies de l’information et de la communication accessibles ; ( ici ce qui importe, c’est l’accessibilité à la communication selon le type de handicap )

Langue : entre autres, les langues parlées et les langues des signes et autres formes de langue non parlée ;

Discrimination fondée sur le handicap : toute distinction, exclusion ou restriction fondée sur le handicap qui a pour objet ou pour effet de compromettre ou réduire à néant la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, sur la base de l’égalité avec les autres, de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales dans les
domaines politique, économique, social, culturel, civil ou autres. La discrimination fondée sur le handicap comprend toutes les formes de discrimination, y compris le refus d’aménagement raisonnable ;

Aménagement raisonnable : les modifications et ajustements nécessaires et appropriés n’imposant pas de charge disproportionnée ou indue apportés, en fonction des besoins dans une situation donnée, pour assurer aux personnes handicapées la jouissance ou l’exercice, sur la base de l’égalité avec les autres, de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales ;

Conception universelle : la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale. La « conception universelle » n’exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires.

SALAHOU YEKINI Abdoul-Wahab

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité