fr

fr

Actualités

Comment la canne blanche est un secours pour l’élève non-voyant Kodjo Gbetsi ?

Dans le cadre de la journée internationale de la canne blanche célébrée dans le monde entier chaque 15 octobre, nous revenons sur les différents rôles que joue cet instrument dans la vie des millions des personnes handicapées de la vue à travers ce portrait de l’élève Kodjo Gbetsi...

Devenu non-voyant depuis 2011, le jeune garçon Kodjo Gbetsi de nationalité togolaise est inscrit cette année académique 2019-2020 en classe de seconde A4 à l’institut Dino Golo de Kégué, l’école où il se rend et revient seul grâce à ce que la plupart des personnes appellent bâton magique.
Mais pour ce lycéen, :«  la canne blanche n’est qu’un moyen par lequel il se repère dans son environnement spatial et de faciliter sa locomotion ».

Cet objet permet en effet aux déficients visuels d’éviter les obstacles mais largement reconnu comme étant aussi un symbole de la cécité afin d’indiquer leur handicap aux autres personnes pour qu’elles soient plus vigilantes à leur égard et éventuellement pour faciliter la communication.
Aujourd’hui, le constat est que, plusieurs personnes handicapées de la vue ne disposent pas de cet outil indispensable pour leur sécurité ; faute de moyens financier pour l’acheter ou simplement par ignorance.

Les organisations des personnes handicapées visuelles doivent donc faire plus d’efforts afin de former leurs membres sur l’usage et l’importance de la canne blanche et surtout mobiliser les ressources financières pour acheter et distribuer ce moyen de locomotion aux plus nécessiteux parmi eux.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité