fr

fr

Actualités

Combat de mots : Infirme, personne en situation de handicap, ou personne Handicapée, quelle est la meilleure Appellation ?

L'appelation ne cesse d'évoluer, et suscite non seulement de la polémique mais aussi des frustrations...

Infirmes ou invalides, aliénés, anormaux, déficients, paralytiques... Longtemps le dictionnaire a proposé une définition sans concession, parfois cruelle, des personnes handicapées ! Puis, plus subtilement, le mot « handicap » s’est imposé. Il vient du terme anglais « hand in cap » (la main dans le chapeau), en référence à un jeu pratiqué au XVIème siècle en Grande-Bretagne Cet anglicisme a ensuite engendré le substantif « handicapé » puis poursuit sa métamorphose en se déclinant en « personne en situation de handicap>>.

Depuis quatre ou cinq ans, c’est la périphrase « personne en situation de handicap » qui s’est imposée dans la bouche des « initiés ». Une terminologie socialement correcte qui entreprend d’arrondir les angles, nourrie par un argument novateur : le handicap ne survient que lorsque l’environnement n’est pas adapté et qu’il place la personne « en situation de handicap ». Ce néologisme a donc le mérite de ne plus désigner seulement les personnes atteintes d’un handicap permanent mais d’élargir la notion de handicap à tout individu pouvant éprouver une difficulté à accomplir une tâche dans un contexte donné.

Et si cela en ai ainsi, Les chômeurs deviendraient des « personnes en situation d’absence de travail », les femmes des « personnes en situation de féminité », les homos des « personnes en situation d’homosexualité » et les étrangers des « personnes en situation de non francisation ». Le handicap ne serait donc plus qu’une « affaire de situation ». Puis qu’avec un vaste arsenal d’aides techniques toujours plus sophistiquées et un principe d’accessibilité respecté, il pourrait être considérablement gommé et, pourquoi pas, disparaître ?

Les personne handicapée ne sont ni des substantifs ni des adjectifs qualificatifs encore moin des « handicapés » mais des « personnes handicapées » ! le handicap n’est pas une identité. Car la personne handicapée ne se résume pas à sa seule déficience. Donc pour éviter toutes frustrations, l’appellation recommandé par la convention relative aux droits des personnes handicapées et d’autres assise, est <<Personne handicapée>>.
en savoir plus ....

Houssena MOUSSA rédactrice PROADIPH BÉNIN

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité